LE FIL

Coup de pouce

30 millions d’euros pour acheter du matériel de pulvérisation performant

Lundi 11 mai 2020 par Marion Bazireau

Le Gouvernement a dressé la liste des pulvérisateurs limitant la dérive.
Le Gouvernement a dressé la liste des pulvérisateurs limitant la dérive. - crédit photo : DR
Le ministère de l’Agriculture veut inciter les agriculteurs à investir dans du matériel limitant la dérive ou les doses utilisées. Les demandes sont à déposer au près de FranceAgriMer à compter de la mi-juin.

A la fin de l’année, lors de la mise en place de la nouvelle réglementation sur les produits phytosanitaires et les zones de non traitement (ZNT), le Gouvernement avait évoqué la possibilité d’aider les agriculteurs à s’équiper de pulvérisateurs plus performants. Il a tenu promesse, et a même revu son budget à la hausse.

Le 9 mai, Didier Guillaume, a annoncé dans un communiqué l'ouverture d'une aide de 30 millions d’euros, contre 25 millions initialement envisagés, destinée à accompagner « les agriculteurs qui investissent dans du matériel performant permettant de limiter les distances de traitement. » Ceux qui profiteront de cette enveloppe pourront en effet traiter à moins de 10 mètres des habitations (lire encadré).

En plus des pulvérisateurs, cette aide doit aussi couvrir l'achat de matériel permettant « la mise en place d’itinéraires techniques alternatifs à l'utilisation des produits phytosanitaires. »

Premières demandes dans un mois

Ce nouveau dispositif sera géré par FranceAgriMer. L’établissement acceptera les demandes de la mi-juin jusqu’au 31 décembre 2020.

L'aide concerne les agriculteurs de toutes les filières agricoles végétales du territoire national (viticulture, grandes cultures, fruits et légumes et cultures végétales spécialisées), de même que les Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et les Coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA).

De 10 à 3 mètres

L’arrêté du 27 décembre prévoit une réduction des ZNT pour les traitements réalisés avec des équipements limitant la dérive, dont le Gouvernement a déjà dressé la liste.

Elles passent à 5 mètres pour du matériel réduisant la dérive de 66 à 75% et à 3 mètres lorsque la réduction est égale ou supérieure à 90%.

Pour s'appliquer, ces réductions doivent être prévues par les chartes riverains (pour l’heure, et en attendant la reprise des concertations publiques, ces réductions s’appliquent dès lors qu'une charte a été déposée en préfecture), et ne pas concerner un produit dont la distance de sécurité est fixée à 20 mètres incompressibles.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé