LE FIL

Espagne

4 750 ha de nouvelles plantations de vignes en 2020

Jeudi 09 janvier 2020 par Sharon Nagel

Le vignoble de Castilla La Mancha s’étendait sur 443 347 hectares en 2018 d’après le ministère espagnol de l’Agriculture
Le vignoble de Castilla La Mancha s’étendait sur 443 347 hectares en 2018 d’après le ministère espagnol de l’Agriculture - crédit photo : Campos Reales
Dans le bulletin officiel du 28 décembre 2019, le ministère espagnol de l’Agriculture établit un quota équivalent à 0,5% de la superficie du vignoble au 31 juillet 2019 pour les nouvelles plantations de vignes en 2020.

Ne pouvant être ni nul, ni supérieur à 1 % de la superficie du vignoble au 31 juillet de l’année précédente, le potentiel de production en Espagne pourra finalement augmenter de 0,5 % cette année. C’est ce qu’a décidé le ministère de l’Agriculture, sur recommandation de l’Organisation interprofessionnelle du vin d’Espagne (OIVE). La décision reflète une certaine prudence des autorités espagnoles, déjà manifeste l’an dernier. En effet, pour 2019, elles avaient également autorisé la plantation de 4 747,5 ha de nouvelles plantations sur une demande totalisant 7 797 ha dont 6 460 ha éligibles une fois appliqué le seuil maximal de 5 ha par demandeur.

Comme l’an dernier, la résolution pour 2020 comporte des restrictions supplémentaires pour certaines désignations d’origine. Ainsi, la DO Cava et la DOCa Rioja voient l’augmentation de leur superficie limitée au maximum : seul 0,1 ha pourra être planté en 2020, voire jusqu’en 2022 pour le Cava. L’objectif cité est de protéger l’image qualitative de ces appellations contre « une dévalorisation significative ». Des restrictions seront également appliquées à d’autres DO, notamment celles de Ribero del Duero, Rueda, Carinena et les appellations basques Arabako Txakolina, Bizkaiko Txakolina et Getariako Txakolina. Dans certains cas il s’agit de limiter la superficie des nouvelles plantations, dans d’autres d’imposer des restrictions sur les replantations et les conversions de droits de plantation.

Une volonté de restreindre le potentiel de production et les fluctuations de prix

Il reste à savoir si les nouveaux quotas seront utilisés et quel sera leur impact sur la superficie du vignoble national, sachant que les viticulteurs doivent soumettre leurs demandes entre le 15 janvier et le 28 février 2020. Pour l’année 2018, par exemple, le ministère espagnol de l’Agriculture recense 13 849 ha de nouvelles plantations pour 15 598 ha arrachés sur un vignoble total de 941 515 ha. Comme l’explique notre confère la Semana Vitivinicola, à la fin de l’année dernière, il restait encore plus de 45 500 ha avec des possibilités de plantation entre les différentes mesures prévues. Rappelons que les répercussions de la récolte abondante de 2018 sur la rentabilité des exploitations et l’impact négatif des fluctuations de prix récurrentes sur l’image de la filière et sa pérennité, ont incité les organismes professionnels et les autorités à introduire à l’automne dernier des mesures visant à améliorer la stabilité et la qualité du secteur vitivinicole, notamment dans le segment des vins sans IG. Certaines de ces mesures ont déjà été mises en œuvre, d’autres s’appliqueront dès la récolte 2020.   

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé