LE FIL

Taxes punitives USA

La FEVS appelle à un fonds de compensation

Mercredi 18 décembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Antoine Leccia, président de la FEVS.
Antoine Leccia, président de la FEVS. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Réagissant aux nouveaux projets de l'administration américaine d'augmenter les taxes de 100 % sur les vins tranquilles, la FEVS appelle à ce que l'Europe valide la création d'un fonds de compensation.

Le 12 décembre dernier, l'USTR faisait par de sa proposition d'augmenter de 100 % les droits de douane sur les vins européens. Suite à cette proposition, la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux explique ne pas être suprise par l'annonce dans "la mesure où la réglementation américaine autorise un processus de révision de la liste des produits déjà soumis aux droits".

Trouver une solution négociée

S'avouant inquiets, les exportateurs rappellent que "dans ce conflit totalement étranger à notre secteur, nous demandons donc solennellement à la nouvelle Commission européenne et aux autorités françaises de trouver, dans les meilleurs délais, une solution négociée au différend qui les opposent aux Etats-Unis dans le domaine aéronautique et d’obtenir ainsi la suppression de ces droits qui touchent arbitrairement les vins français".

Dans l’intervalle, "nous attendons des pouvoirs publics qu’ils mettent tout en œuvre pour limiter les conséquences de ces droits sur notre filière et nos entreprises. A ce titre, il convient de souligner la proposition portée par l'Espagne et la France lors du Conseil des Ministres européens de l’Agriculture du 16 décembre, proposant "un soutien exceptionnel de la part de l'UE qui pourrait prendre la forme d'un fond de compensation"" précise la FEVS.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé