LE FIL

Douce amertume

Vendredi 06 décembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 09/12/2019 09:39:13

Merci Mister Trump ! Un remerciement évidemment ironique, mais pas que… Sur l’année 2019, l’exportation des vins, effervescents et spiritueux français ne s’est jamais aussi bien portée aux Etats-Unis. En témoigne, les excellents chiffres du cognac mais également des vins tranquilles en croissance de 11 % en volume et 6 % en valeur sur le marché américain. Les mousseux sont également à la fête atteignant les 693 millions d’euros sur 12 mois glissants arrêtés à septembre, en hausse de 12 % par rapport à l’année dernière (source : Business France). Pourquoi cet engouement ? Parce que les menaces répétées de Trump à propos de taxes punitives ont conduit les acheteurs américains à se couvrir et surstocker. Du coup, l’année 2019 des vins français aux Etats-Unis se termine sur un bilan très positif que certains se gardent bien d’évoquer.

Reste que cette performance a un goût doux-amer.

Car, depuis octobre, les vins tranquilles vivent un ralentissement suite à l’instauration de la taxe punitive, comme en témoigne les premiers échos (ici et ). Et si, les mousseux reçoivent à leur tour les coups cinglants du martinet américain, ils suivront la même pente que leurs tranquilles amis. Ce qui est plus que probable vu que les accords internationaux sur les taxes numériques sont bien mal engagés et que Paris semble déterminé à maintenir sa loi sur la taxation des Gafa en l’absence d’un accord international. Les fleurons de la culture française (mousseux, cosmétiques…) sacrifiés sur l’autel des nouveaux enjeux liées à l’économie du numérique, qui l’eût cru ? Le jeu en vaut-il la chandelle ?

On espère de tout cœur que la Chine pourra prendre la relève des pertes sur le marché américain. Cela suppose que ce pari (en témoigne le récent voyage présidentiel) s’avère pertinent et que le ralentissement de l’économie chinoise n’est bien que conjoncturel. Il mise aussi sur la persistance de relations cordiales entre la Chine, l'Europe et la France. On croise les doigts mais on le sait : les Chinois peuvent être tout aussi versatiles que Mr. Trump…

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé