Accueil / Commerce/Gestion / La Maison Sinnae change le look de ses marques propres

Côtes-du-Rhône
La Maison Sinnae change le look de ses marques propres

La maison Sinnae, ex-cave de Laudun-Chusclan (30), organisait une soirée ce jeudi 26 septembre 2019, pour le lancement de sa nouvelle identité et de ses marques propres relookées, qu'elle souhaite diffuser et développer.
Par Juliette Cassagnes Le 27 septembre 2019
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La Maison Sinnae change le look de ses marques propres
La couleur bleu-nuit a été choisie pour les nouveaux visuels de la maison Sinnae, ex-cave de Laudun-Chusclan - crédit photo : DR
L

e nouveau nom a été annoncé à Paris en février 2019, lors du Wine Paris ; le but maintenant consiste à « asseoir cette marque ». Pour y parvenir, la Maison Sinnae, ex cave de Laudun-Chusclan, a d'abord travaillé à l'élaboration d'un nouveau visuel pour l'entreprise: deux cadres dorés qui entourent le nouveau logo, représentant le « S » de Sinnae. Dans le fond, une photographie d'un paysage typique du vignoble, et dont le pourtour a été bleuté. Cette charte graphique sera déclinée sur les différents supports de communication. 

Les packaging de la plupart des bouteilles commercialisées sous marques propres ont ensuite été « revisités » pour tenir compte de ce changement d'identité. Elles sont toujours déclinées en quatre gammes : les cuvées d'appel, « Enfants terribles » (Côtes-du-Rhône) et « Eléments » (Côtes-du-Rhône et Côtes-du-Rhône villages Laudun / Chusclan), récemment lancées, n'ont pas subi de modifications, en dehors de l'ajout de nom en remplacement de l'ancien sur la capsule ou la contre-étiquette.

Les cuvées « domaines », dont les présentations étaient hétérogènes, ont été refaites et harmonisées. Chacune des 5 bouteilles « embarque la personnalité du vigneron » qui lui donne naissance. La collerette, bleue, arbore la nouvelle identité de l'entreprise. Valorisées entre 10 et 15€ TTC, elles seront vendues en restauration, foires aux vins et à l'export.

Une stratégie de diffusion des produits

Viennent ensuite les cuvées historiques dites « emblématiques » de la cave, valorisées aux mêmes niveaux que les précédentes : « Excellence », « Les Genêts », « Dolia », ou encore « Clos de Taman » en AOC Côtes-du-Rhône villages Laudun ou Chusclan, déclinées en blanc et en rouge. Elles-aussi ont été complètement relookées. La nouvelle marque et son logo apparaissent clairement au cœur de l'étiquette blanche, avec un rappel sur la capsule. On y retrouve encore la couleur « bleu profond », ainsi que sur les collerettes.

Concernant le haut-de-la-gamme enfin, vendu entre 20 et 25€: les étiquettes des cuvées « villa Sinnae », « villa Caesar » et « villa Voltinia » (un blanc et deux rouges en CDR villages Laudun ou Chusclan), lancées récemment, ne changent pas. Seules la capsule et la contre-étiquette verront l'ajout du nouveau nom. Elles sont destinées aux circuits CHR, cavistes et export. Ces vins sont complétés par des crus, notamment un Lirac.

Poursuivre le développement des fondamentaux

L'objectif du président, Philippe Pellaton, pour ces 4 gammes propres qui représentent plus de valeur par rapport aux autres est de « développer leur commercialisation par une conquête de nouveaux marchés : circuit traditionnel et export, un enjeu fort ». La très grosse majorité des volumes de vins conditionnés (plus de 95% sur un total de 60000 hl) par l'entreprise reste en effet à ce jour écoulée sous MDD, sous marque importateur ou encore en Bib. « Nous aimerions dépasser le million de cols sur ces 4 gammes d'ici 2 ou 3 ans », poursuit le responsable.

Parallèlement à ces évolutions marketing, la cave poursuit un travail d'accompagnement « sur le terrain » de ses exploitations, sur des « fondamentaux » : certifications HVE de niveau 3, ou encore développement de la production bio, dont les volumes devraient être « multipliés par deux d'ici un an ».

Concernant les méthodes de vinifications, il a par ailleurs été décidé de développer la production de  rosés « thiols » : pour ce nouveau millésime, 2 000 hectolitres sont en cours de vinification en Côtes-du-Rhône et en IGP Oc Syrah. Les vins sans sulfites devraient également poursuivre leur développement : Maison Sinnae double le volume vinifié sur le millésime 2019. Au total, 1 500 hectolites sont en cours de vinification cette année 2019 contre 600 en 2018.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé