LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Orages

Grêle amère en Beaujolais

Mardi 20 août 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Dégâts de la grêle du 18 août en une vigne en Beaujolais.
Dégâts de la grêle du 18 août en une vigne en Beaujolais. - crédit photo : Samuel Berger
Le Sud de l’appellation a été touché par une succession d’orages de grêle le 18 août en fin de journée. La région est sonnée.

« Il y a eu un évènement hors du commun ! » constate Benoît Proton de la Chapelle, du Domaine de Talancé. En fin d’après-midi, entre 17 h et 20h30, cinq cellules orageuses ont traversé le Beaujolais Sud, matraquant de grêle le vignoble. Ce passage à plusieurs reprises de grêlons d’une taille importante, « pour certains de la taille d’une balle de ping-pong, voire de tennis » a réduit les espoirs de vendanges, lascérant les vignes. « Elle était à mi-véraison, ravissante, très fraîche et bien verte » rapporte Benoît Proton de la Chapelle. De quoi aggraver l'amertûme dans le vignoble.

50 % de dégâts à minima

Quels sont véritablement les dégâts ? Pour l’heure, l’ODG travaille à les évaluer et ne donne pour l’instant pas d’estimations de surface. Mais le vignoble est gravement atteint. « La récolte sera compliquée, je pèse mes mots » indique Benoît Proton de la Chapelle qui poursuit, « au mieux les vignes sont détruites à 50 % ». Selon les endroits, des parcelles touchées à 80 à 100 % sont rapportées. Par ailleurs, les effets de la grêle sur le développement de la pourriture pourraient aggraver la situation. Le secteur des Pierres Dorées, prévus pour être un fer de lance qualitatif de l’appellation, est parmi les victimes de cet orage dévastateur qui est passé dans une zone protégée par des diffuseurs anti-grêle. Les questions risquent fort de fuser sur l’efficacité de ce système.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé