LE FIL

Nouvel intercep

Deux rangs propres en un seul passage

Mercredi 14 août 2019 par Bertrand Collard

Le double intercep de Forge Boisnier nettoie deux rangs par passage
Le double intercep de Forge Boisnier nettoie deux rangs par passage - crédit photo : Forge Boisnier
Une petite entreprise de mécanique agricole a conçu un porte-intercep traîné pour désherber deux rangs par passage avec correction automatique du dévers et des écarts de conduite du chauffeur

Drôle d’engin que ce double intercep conçu dans la Forge Boisnier, une petite entreprise de mécanique agricole basée à Celles en Charente-Maritime. On dirait qu’à chaque passage, il prend deux rangs sous ses ailes.

Monté sur bogie, l'outil s’attèle derrière un tracteur et emporte quatre interceps pour désherber deux rangs par passage. Deux interceps sont fixés de chaque côté du châssis, entre les roues du bogie. Deux autres sont placés au bout des arceaux qui enjambent les rangs.

Le châssis emporte également une centrale hydraulique pour commander l’effacement des outils, la hauteur de travail, indépendante pour chaque outil, le guidage dans le rang, la largeur travaillée et l’écartement entre les rangs.

« On peut se décaler de 50 cm de part et d’autre du centre de l’interrang, la machine corrige et reste centrée sur les rangs », assure Adrien Boisnier, gérant de l’entreprise.

"Des débits de chantier énormes"

Lorsqu’on reprend un rang, « on appuie sur un bouton et on retrouve tous les réglages. On n’a pas à s’arrêter. Les quatre interceps se remettent en position et repartent. On a des débits de chantier énormes. »

A condition d’avoir de belles tournières car la machine paraît bien encombrante. « Tout le monde me demande comment je fais pour tourner en bout de rang, admet Adrien Boisnier. Ma machine dépasse de 3 m derrière le tracteur. Pour tourner, il faut au moins 4,5 m de tournière. Ici, en Charentes, tout le monde a ça. Là où un sort un pulvé tracté, on sort mon appareil »

"Facile
à conduire"

Sorti fin juin de la Forge Boisnier, le premier double intercep est conçu pour les vignes plantées entre 2,20 m et 3m. Il tourne depuis quelques semaines. « Les gens n’ont aucune difficulté à le conduire », assure Adrien Boisnier.

L’inventeur annonce un prix entre 50000 et 60000 € pour cette machine, centrale hydraulique et interceps à lame compris. Chabas devrait la fabriquer et la commercialiser

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé