LE FIL

Corse

Pour Enki Bilal, le vin bleu ne passera pas de mode

Samedi 01 juin 2019 par Alexandre Abellan

Dans l’univers d’Enki Bilal, le bleu est inévitablement relié à l’héroïne de la trilogie Nikopol : la journaliste Jill Bioskop.Dans l’univers d’Enki Bilal, le bleu est inévitablement relié à l’héroïne de la trilogie Nikopol : la journaliste Jill Bioskop. - crédit photo : DR
Dans sa dernière bande-dessinée d’anticipation, l’artiste se fait le promoteur malicieux d’un vin de l’île de bleuté, toujours d'actualité en 2041.

Les obsessions politiques et esthétiques d’Enki Bilal sont bien connues de ses lecteurs : des totalitarismes aux fondamentalismes, en passant par les sports de contact, les relations parasitaires, les expéditions spatiales… Et la couleur bleue. Dans le deuxième tome de sa série en cours, Bug (éditions Casterman), Enki Bilal étale ainsi progressivement la tâche bleue qui marque l’infection aussi spéciale que spatiale de son protagonsite l’astronaute Kameron Obb. Devenu l'hôte d'un parasite inconnu en 2041, son héros réunit l’ensemble des savoirs qui se sont soudainement effacés des supports numériques terrestres. Devenu l’homme le plus convoité au monde, Kameron Obb est activement recherché par l’ensemble des gouvernements et multinationales du futur. Ainsi que par des malfrats de seconde zone, qui ont enlevé sa fille pour l’obliger à les rencontrer.

Placement produit

Convenant d’un rendez-vous en Corse « à l’heure de l’apéritif » avec l’astronaute, les mafieux ne peuvent que lancer « nous ouvrirons le vin bleu ! » Un clin d’œil à la couleur de Kameron Obb, mais surtout à la bouteille ImaJYne du domaine corse Pozzo di Mastri, qu’Enki Bilal a dessiné (29 euros la bouteille). Un subtil placement produit, qui n’est pas une première pour l’auteur. Enki Bilal avait ainsi placé le château Rouge Garance 2016 dans l’album Quatre ?, dont il a signé l’étiquette marquée d’un aigle. Rincée à l’eau de mer et élevée en profondeur, ImaJYne serait encore au goût du jour dans 22 ans selon la bande-dessinée Bug. La hype du vin bleu ne s'effaçant pas après l'été 2018, où le Vindigo a tant fait jaser. La justesse des prédictions d’Enki Bilal étant bien connue de ses lecteurs (de la chute du bloc soviétique aux attentats obscurantistes), nul ne peut plus douter que le vin bleu va rester à la mode.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé