LE FIL

Filière vin bio

Denis Guthmuller à la tête de l'Association professionnelle "Sud-est vin bio"

Mardi 05 février 2019 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 08/02/2019 09:27:09

Le bureau de l'association professionnelle Sud-est vin bio est composé de Denis Guthmuller, président (ici en photo), d'Olivier Souvelain, metteur en marché (Puyloubier, 13), Dominique Thouroude, vigneron (Venterol, 26) et David Roussin (vigneron, Valréas).
Le bureau de l'association professionnelle Sud-est vin bio est composé de Denis Guthmuller, président (ici en photo), d'Olivier Souvelain, metteur en marché (Puyloubier, 13), Dominique Thouroude, vigneron (Venterol, 26) et David Roussin (vigneron, Valréas). - crédit photo : J Cassagnes
L'Association professionnelle « Sud-est vin bio » vient d'être créée pour structurer la filière vin bio en Provence et Vallée du Rhône, et représenter les opérateurs, producteurs et metteurs en marché.

Après plusieurs années de discussions et de réflexion, l'Association professionnelle « Sud-est vin bio » a enfin vu le jour, ce 18 janvier 2019. Elle a été constituée par un groupe de professionnels de la Vallée du Rhône et de Provence, vignerons et metteurs en marché, avec à sa tête Denis Guthmuller, par ailleurs secrétaire général du SGV des Côtes-du-Rhône, président de la cave Cécilia et viticulteur (84). 

A l'image de ce qui existe déjà en Languedoc avec Sud vin bio, celle-ci a pour objectifs de réunir les opérateurs de la filière en vue d'avoir une plus grande concertation et d'organiser le pilotage de la production en adéquation le marché,

"Presque un tiers du vignoble français"
de soutenir son développement et pérenniser les conditions de production, d'assurer la promotion des vins bio, ou encore de défendre les intérêts de ses producteurs auprès des organismes publics et parapublics.

Vignerons indépendants, coopérateurs ou metteurs en marché, tous les opérateurs de la filière vin bio du sud-est sont invités à y adhérer. Elle concernera l’ensemble des vins bio produits sur son aire, quelles que soient les appellations ou les dénominations: AOP, IGP et vins sans IG. 

Avec 1300 vignerons qui cultivent 21500 ha de vignes en bio, la structure pourrait potentiellement représenter "plus de 27% du vignoble français bio". Dans ces vignobles, cette production atteint plus de 10% des surfaces et continue de se développer. "Nous sommes passés d’un marché de niche (sur la Vallée du Rhône) à une vraie tendance de fond, justfiie Denis Guthmuller.  Il y a peu de temps encore, nous ne revendiquions qu’une partie de nos vins en bio par manque de débouchés . Maintenant nous n’arrivons pas à fournir les demandes du marché. Cette dynamique de marché est très certainement le meilleur moteur pour motiver la production et les metteurs en marché à se mettre autour d’une table pour préparer l’avenir".

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé