Accueil / Commerce/Gestion / Salon à taille humaine, Dionysud clôture sur un bilan positif
Salon à taille humaine, Dionysud clôture sur un bilan positif
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Béziers
Salon à taille humaine, Dionysud clôture sur un bilan positif

La quatorzième édition de Dionysud se termine sur un bilan positif avec un nombre de visiteurs en hausse.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 09 novembre 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Salon à taille humaine, Dionysud clôture sur un bilan positif
Alors que le soleil se couche, les derniers visiteurs de Dionysud s'attardent encore quelques instants. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
L

e salon biterrois, organisé pour la première année par GFA Events (et co-organisé avec Vitisphere), confirme l’intérêt des viticulteurs pour des rencontres à taille humaine. Les 136 exposants (chiffres en hausse par rapport à l’édition 2016 et 46 nouveaux exposants) ont reçu 8350 visiteurs, en hausse de 4,3 %. De quoi démontrer le dynamisme de cette rencontre qui a lieu tous les deux ans.

Dionysud, c’est d’abord un rendez-vous de proximité

« Nous sommes contents de notre salon ! » lance à la volée Philippe Le Strat, directeur de Pellenc Languedoc-Roussillon. « Dionysud, c’est d’abord un rendez-vous de proximité, c’est un lieu d’animation territoriale où nous faisons tous ensembles nos portes-ouvertes » poursuit-il, insistant sur le professionnalisme de l’organisation. D’autres exposants relèvent la qualité des visiteurs. « La clientèle présente avait une véritable intention à l’achat » explique Florent Sgandurra, pdg de Matha. Ce dernier relève un intérêt marqué pour les achats de tracteurs, notamment facilité par le leasing. « 90 % de nos clients utilisent ce moyen de financement » se satisfait-il. Même satisfaction du côté de CDA. Laurent Clergue et Sylvestre Christophe relèvent un nombre important de contacts. « Sans mentir, c’est un des meilleurs salons depuis six ans ! » s’exclame Laurent Clergue qui explique que, de plus en plus, les vignerons cherchent à maîtriser leur commercialisation et s’équipent de ligne d’embouteillage et d’étiquetage. « Ils souhaitent pouvoir répondre rapidement à la demande des marchés ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé