LE FIL

Croissance

Cognac valide une quatrième campagne en croissance

Vendredi 17 août 2018 par AFP

Le Cognac continue sa conquête des marchés étrangers, tirés par l'Amérique du Nord mais également l'Extrême-Orient.Le Cognac continue sa conquête des marchés étrangers, tirés par l'Amérique du Nord mais également l'Extrême-Orient. - crédit photo : Creative Commons CC0
Le Bureau national interprofessionnel du cognac a dévoilé le 14 août le bilan de la campagne de commercialisation 2017/2018 du Cognac. L'appellation établit un nouveau score à la hausse, passant le cap des 200 millions de bouteilles commercialisées.
 
Les ventes de cognac, exporté à 98%, ont connu pour la campagne 2017-2018 (1er août-31 juillet) une quatrième année consécutive de croissance, avec + 8,2% en volume et 5,4% en valeur, toujours tirée par le marché nord-américain, avec l'Asie en zone à plus forte progression.
Un cap record, 200 millions de bouteilles expédiées, a été franchi lors de la campagne (205,9 millions de bouteilles), pour 3,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, selon les chiffres communiqués mardi par le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC) qui parle d'une campagne «historique en valeur et en volume» pour l'eau-de-vie charentaise.
 
L'Alena, marché numéro 1

La zone nord-américaine couverte par l'ALENA (Accord de libre-échange liant Etats-Unis, Canada et Mexique) continue de renforcer sa position de marché leader, avec 89,8 millions de bouteilles, soit une progression de +9,4% en volume sur un an, mais de +0,2% seulement en valeur, en lien avec l'évolution du taux de change euro-dollar, précise le BNIC dans un communiqué
Sur cette zone, les Etats-Unis se taillent toujours la part du lion (86,5 millions de bouteilles), une 9ème année consécutive de croissance dans ce pays, liée à la fois «à la présence historique du cognac et (aux) investissements constants des maisons de cognac sur ce marché», a expliqué Patrick Raguenaud, président du BNIC.
 
Forte progression de l'Extrême-Orient

L'Extrême-Orient, deuxième marché en importance pour le cognac avec 60,9 millions de bouteilles expédiées, a affiché une progression plus forte encore, avec +13,5% en volume, soit 2 points de plus que l'année dernière, et +12,4% en valeur.
SIngapour (26,6 millions de bouteilles) et la Chine (26,2) portent ce marché asiatique, même si s'agissant de la Chine, «nous restons dans un contexte de normalisation du marché», après quelques années de croissance record suivies d'un abrupt coup d'arrêt (- 20%), en 2013-2014.
En Europe, les ventes restent à peu près stables à 41,3 millions de bouteilles, soit -2% en volume et + 3% en valeur. Et des exportations en croissance continue vers Russie et Lettonie, mais en légère baisse sur l'Europe de l'Ouest et du Nord.
 
Stabilité en Grande-Bretagne

Vers le Royaume-Uni, 4e destination du cognac à l'export et premier marché en Europe les expéditions «restent stables, ce malgré le contexte du Brexit», relève l'interprofession.
Le reste du monde, avec des «zones à fort potentiel» (Afrique du Sud, Vietnam, Océanie, Caraïbes) confirme sa croissance (+12,2 en volume, +5,3 en valeur).
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé