LE FIL

Pays D’oc

Un lieu pour bâtir la notoriété de l'IGP

Lundi 16 juillet 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Jacques Gravegeal vient d'être élu président d'Inter Oc : 'Nous devons communiquer sur nos spécificités et nous démarquer'.Jacques Gravegeal vient d'être élu président d'Inter Oc : 'Nous devons communiquer sur nos spécificités et nous démarquer'. - crédit photo : DR
Alors que Jacques Gravegal, président de l’ODG Pays d’Oc vient d'être élu à la présidence de l’interprofession de l’IGP Pays d’Oc, il détaille le projet de son nouveau mandat et annonce l'ouverture prochaine d'un bâtiment d'accueil du public.

C’est pour trois ans que Jacques Gravegeal prend les rênes de l’interprofession de l’IGP Pays d’Oc. Ce nouveau mandat, le président le place dans la continuité de l’engagement d’Olivier Simonou. Le renforcement de la notoriété du label Pays d’Oc sera son souci prioritaire. « Nous devons communiquer sur nos spécificités et nous démarquer » explique-t-il dans un communiqué. Cet objectif se traduit par l’ouverture prochaine, sur le Domaine de Manse (siège social de l’IGP Pays d’Oc situé à proximité de Montpellier), d’un bâtiment destiné à l’accueil du public. Ce paquebot d 130 m de long sur 60 m de large est le résultat de trois années de travail de Pays d’oc. Il accueillera, naturellement, les vins de Pays d’Oc. Mais pas seulement. Les signes de qualité agro-alimentaires d’Occitanie seront également de la partie.

Oenotourisme innovant

« Nous changeons de paradigme en matière d’oenotourisme » assène Jacques Gravegeal. Devenu vice-président de l’Irqalim il y a quelques, jours, le président veut porter un projet régional autour des SIQO et faire de « l’oenotourisme innovant ». « Nous allons franchir un nouveau cap dans une politique de territorialité affirmée ! » lance Jacques Gravegeal. Comptant s’appuyer sur la recherche régionale, le président est convaincu de « changer de paradigme ». Au-delà du bâtiment des Pays d’Oc, il compte inciter tous les vignerons de la région ayant une activité de vente au caveau à commercialiser aussi les produits régionaux sous signes de qualité. La région compte 260 signes officiels de qualité sur les 1300 européens : « la région bat tout le monde. Nous devons aller plus loin ».

Plan filière

Jacques Gravegeal compte également participer activement au plan de filière viticole régional qui doit être présenté au Préfet en octobre prochain. « Chaque interprofession de la région, le CIVL, le CIVR, l’IVSO et Inter’Oc y travaillent, en y associant les métiers Vignerons coopérateurs et Vignerons indépendants de France. Il n’y aura plus de possibilité à ce que quelqu’un s’écarte de ce qui a été décidé » souligne Jacques Gravegeal. Dans ce plan sera traité les grands enjeux régionaux à commencer par le renouvellement de générations, le problème de dépérissement du vignoble, la RSE, la gestion de la ressource en eau ainsi que les enjeux sociétaux autour de la préservation de l’environnement (notamment, le développement des variétés résistantes).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé