LE FIL

Champagne

Les vignerons prennent la main sur la communication

Vendredi 13 avril 2018 par Aude Lutun

Maxime Toubart, président du Syndicat général de la Champagne. entouré de son conseil d’administration lors du vote.Maxime Toubart, président du Syndicat général de la Champagne. entouré de son conseil d’administration lors du vote. - crédit photo : SGV
Faute d’un consensus interprofessionnel sur ce sujet, les vignerons viennent de voter hier le budget d’une communication sur le Champagne, qui sera lancée en juin.

Communiquer sur l’appellation Champagne était l’axe majeur de travail de Maxime Toubart lors de son élection à la présidence du syndicat des vignerons de Champagne (SGV) il y a deux ans. C’est maintenant presque fait ! A partir du mois de juin, une campagne de communication mettra en avant les bulles champenoises avec pour message « Le Champagne, réservé à toutes les occasions ».

Quasi-unanimité

La décision a été votée à la quasi-unanimité lors de l’AG du SGV qui s’est tenue hier à Epernay. « Ce dossier, j’y tiens particulièrement, a précisé Maxime Toubart, entouré de son conseil d’administration lors du vote. Il est le signal que le vignoble réagit, s’organise, se regroupe. Il est le signal de notre capacité à proposer et à construire ». Confiée à l’agence parisienne Gad, la communication vise les 20-45 ans, qui voient dans le champagne un vin consommé principalement dans un contexte festif et lors des cérémonies.

« Notre but est que le champagne reste perçu comme un produit exceptionnel et cesse d’être vu comme un produit consommé exceptionnellement », explique Gilles Masson, co-gérant de l’agence Gad. Cette campagne comprendra deux vagues de sept jours, avec un affichage en abribus et dans des lieux ciblés, des insertions dans la presse et une communication digitale. Le budget s’élève à 4 M€ par an sur trois ans, soit 12 M€. Il sera financé par les viticulteurs par une augmentation de la cotisation de 0.014 €/kg de raisin récolté. Le SGV a renouvelé son souhait que cette communication soit portée par l’interprofession, sans trop d’espoir toutefois. Quelques maisons de négoce se sont fait connaître et sont prêtes à s’associer financièrement à cette démarche publicitaire.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé