LE FIL

Emballage

Exit le verre : place à la bouteille en fibres de lin

Lundi 12 mars 2018 par Juliette Cassagnes

La nouvelle bouteille proposée par GreenGenBottle est fabriquée à partir de fibres de lin imprégnées d'une résine d'origine végétale. Elle est destinée, entre-autres, au marché des vins et spiritueuxLa nouvelle bouteille proposée par GreenGenBottle est fabriquée à partir de fibres de lin imprégnées d'une résine d'origine végétale. Elle est destinée, entre-autres, au marché des vins et spiritueux - crédit photo : GreenGenBottle
Une start-up lance un nouveau packaging: une bouteille fabriquée à partir de fibres de lin. Présentée comme une alternative au verre, elle se veut « naturelle, ultra-résistante, légère, inerte », donc adaptée au marché des vins et spiritueux.

Une start-up toulousaine, GreenGenBottle (pour « génération verte »), annonce le lancement d'une bouteille « zéro-verre » et biosourcée à 91%. D'ici fin 2018, ce nouveau contenant devrait même être 100% biosourcée. La bouteille est constituée d'une coque extérieure en composite de lin, un matériau alliant des fibres de lin à une résine thermoplastique d'origine végétale. Outre son origine végétale, sa résistance aux chocs et aux rayures serait par ailleurs « exceptionnelle », lui permettant d'être utilisée dans les chaînes d’embouteillage classiques.

"Une bouteille disruptive"

La pose d'étiquette a été aussi étudiée : celles-ci collent normalement sur le composite, qui peut-être soit lisse et brillant (cas de la photo), soit légèrement sablé. « A terme nous pourrons pyrograver l’étiquette pour ceux qui le voudront, ce qui permettra d’éviter la production d’étiquette et de pousser la durabilité encore plus loin ». Son aspect visuel, d'aspect lisse et de couleur « bronze » (qu'il est possible de teinter avec des colorants naturels), ne pose semble t'il pas de problème pour le vin : « Notre bouteille est disruptive à bien des égards, notamment le poids et la transparence. Faut-il obligatoirement voir le produit dans la bouteille ? interroge celui-ci. La disruption est faite depuis longtemps par des marques de spiritueux et de champagne, via le sleeve... Pourquoi pas le vin ? ».

A l'intérieur de la coque a été placé un film alimentaire protecteur inerte. « Il qui représente 9% de la masse totale, ne sera 100% biosourcé que dans quelques mois (6 à 18 mois maximum) », précise James de Roany, le fondateur de la start-up. « Tous les tests qualitatifs ont été effectués, notamment la tenue qualitative du contenu (avec des alcool jusqu’à 60% vol), la tenue du bouchage dans les conditions requises de température, pression et humidité », indique également celui-ci.

Une production industrielle prévue courant 2018

L'un des principaux avantages de ce conditionnement par rapport au verre avancé par son concepteur : son bilan carbone. sa masse atteint 190g pour un volume de 75cl, contre 300 g à 1 kg selon les bouteilles en verre utilisées. Son bilan carbone serait même négatif, par comparaison au verre dont le bilan carbone est mauvais, lié à sa fabrication et à son transport. Ce matériau d'origne végétal est de plus en plus utilisé dans de nombreuses industries, pour son faible poids et sa haute résistance : automobile, aéronautique, éco-construction, ski, VTT, etc.

James de Roany vante par ailleurs le sourcing de la matière première, produite en France : ce pays est le premier producteur mondial de lin avec 67% des tonnages. La bouteille est aussi biodégradable à condition d'être broyée.

"Une levée de fonds de 2,5 M€"

La start-up a démarré la production de micro-séries industrielles de bouteilles de 70 et 75cL depuis décembre 2017. La mise en œuvre de la production sur chaîne industrielle est prévue dans le cours de l’année 2018. Les premières bouteilles arriveront donc sur le marché d'ici à l'été 2018. Une production de 1,5 million d'unités pour 2019 est envisagée.

Ce packaging sera destiné prioritairement aux vins, bières, spiritueux et produits cosmétiques. Les trois premiers formats en production sont une bouteille de type bourguignonne en 50 cl (vins & spiritueux), 70cl (spiritueux) et en 75 cl (vins).La société GreenGenBottle a mandaté la banque d’affaires Alpha Partners pour finaliser une levée de fonds de 2,5M€.

Illustration de la bouteille conçue par GreenGenBottle:

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé