Accueil / Commerce/Gestion / Le rachat du catalan Freixenet en voie de finalisation par l'allemand Henkell

Cava
Le rachat du catalan Freixenet en voie de finalisation par l'allemand Henkell

Ultimes évolutions dans la saga de la vente des actions des familles Hevia Ferrer et Bonet Ferrer. Le groupe Henkell a jusqu'à avril pour se positionner sur le rachat de 50,7 % du leader de la bulle espagnole.
Par Alexandre Abellan Le 22 février 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le rachat du catalan Freixenet en voie de finalisation par l'allemand Henkell
Le siège social de Freixenet est basé en Catalogne, à Sant Sadurní d’Anoia. Un déménagement de ses bureaux avait été évoqué lors du référendum d’indépendance, cette fin 2017. - crédit photo : Cavas Freixenet
v

voquée depuis deux ans, la vente de Freixenet serait sur le point d’être conclue par une partie des propriétaires familiaux. Sur les rangs depuis 2016, le groupe de vins allemands Henkell (filiale du groupe Dr Oetker) rachèterait 50,7 % des actions du groupe catalan et prendrait son contrôle en mai. « Selon des sources proches du groupe, l’opération devrait être prochainement entérinée, des réunions s’étant tenues en Allemagne pour finaliser l’accord. Même si l’opération n’est pas encore signée » a révélé le quotidien El País.

Après avoir suspendu les négociations lors du référendum sur l’indépendance catalane, les vendeurs ont mis un ultimatum au groupe Henkell : l’accord doit être signé en avril prochain. Sachant, qu’initialement, le groupe allemand avait posé une offre qui ne voulait pas moins de 58 % des actions. Mais, en l’état des dissensions familiales, la famille Ferrer et le président actuel de Freixenet, José Luis Bonet, ne comptent pas se séparer des 49,3 % de parts qu’ils détiennent.

Crise familiale

« Cette vente mettra un terme à la grande dispute qui secoue les membres des familles. Freixenet est gérée par trois familles : les Ferrer Noguer, les Hevia Ferrer et les Bonet Ferrer » résume le site Marco Trade News. « La branche des Hevia Ferrer, qui occupe la vice-présidence du groupe par le biais d’Enrique Hevia, était mécontente de sa gestion, qu'ils jugeaient erratique, et de sa rentabilité » rapporte El Periódico. Si une direction collégiale a été créée l’an dernier pour pacifier les débats et éviter toute vente à un groupe étranger, la familles Hevia Ferrer et une partie des Bonet Ferrer ont décidé d’appuyer l’option Henkell, un temps écarté. À noter que parmi les vendeurs, on trouve Pedro Bonet, l’actuel président de l’appellation Cava, comme le rapporte le dernier numéro de Drinks International.

Le groupe allemand Henkell & Co produit et commercialise une gamme de 25 vins, de sekts, crémants et champagnes. Sur l’année fiscale achevée en avril 2017, Freixenet a réalisé un chiffre d’affaires de 535 millions d’euros.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé