LE FIL

Ventes de vin en ligne

Amazon Wine ne passera pas l’hiver

Jeudi 26 octobre 2017 par Alexandre Abellan

Contrairement au site-mère Amazon, la plate-forme dédiée aux vins ne réalisait pas les expéditions de vins, mais les laissait à la charge de ses opérateurs (moyennant une commission de 15 %).
Contrairement au site-mère Amazon, la plate-forme dédiée aux vins ne réalisait pas les expéditions de vins, mais les laissait à la charge de ses opérateurs (moyennant une commission de 15 %). - crédit photo : Amazon Wine
Pour respecter la complexe législation américaine, la plateforme dédiée aux vins va stopper ses activités suite au rachat d’une chaîne de grande distribution. Ce qui ne met pas un terme à sa volonté de vendre du vin.

« Chers vendeurs, alors qu’Amazon continuera à offrir aux consommateurs des options supplémentaires pour leurs achats de vins, nous n’offrirons plus de place de marché pour le vin. Amazon Wine fermera le 31 décembre 2017 » annonce Amazon Wine dans un message lapidaires à ses utilisateurs. Envoyé ce 23 octobre aux vignerons et négociants présents sur sa plate-forme, ce message annonce l’arrêt pur et simple du deuxième site de vente de vin au monde selon le dernier e-Performance Barometer. Si Amazon n’a pas encore expliqué officiellement les raisons de cette fermeture, après cinq ans de fonctionnement*, les experts de la distribution américaine y voient la conséquence directe de la récente acquisition de la chaîne Whole Foods Market.

Rachetée cet été, la chaîne de supermarché fait en effet passer Amazon du statut de plate-forme 100 % web à celui de distributeur physique. Contrôlant l’indépendance d’un distributeur et de son fournisseur depuis la Prohibition, les « tied-house laws » interdisent à tout vendeur d’alcool d’être rémunéré par un autre opérateur pour faire la promotion de ses produits, comme l’explique la revue Wine Spectator. Précédemment, Amazon Wine n’assurait que la promotion des vins, leurs vendeurs en assurant l’expédition, via leurs propres licences. Depuis le rachat de Whole Foods, Amazon possède ses propres licences de distribution et doit éviter d’être en infraction.

Coup d’avance

Fermer Amazon Wine « est un coup malin pour devancer tout problème réglementaire » saluent les experts de Compli-Beverage, qui prédisent qu’« Amazon ne va pas abandonner ses ambitions de vente de vins en ligne ». Dans son communiqué à ses utilisateurs, Amazon Wine précise en effet que du vin sera toujours proposé via ses services Amazon Fresh (commande web de produits frais disponible dans 20 villes américaines), Amazon Prime (service de livraison en un jour ouvré) et les magasins Whole Foods Market (473 magasins aux États-Unis et au Royaume-Uni).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé