Accueil / / Les dérives phyto réduites de 2 à 3 fois par les filets
Les dérives phyto réduites de 2 à 3 fois par les filets
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Traitements et voisinage
Les dérives phyto réduites de 2 à 3 fois par les filets

Les dispositifs brise-vent permettent de limiter aussi significativement que rapidement les contaminations lors des traitements aux abords des parcelles.
Par Alexandre Abellan Le 14 septembre 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les dérives phyto réduites de 2 à 3 fois par les filets
Contrairement à des haies, demandant un temps d’implantation et de l’entretien, les filets anti-dérives peuvent être positionnés rapidement, à défaut d’esthétiquement. - crédit photo : IFV
«

 Les filets artificiels sont un levier permettant de réduire de deux à trois fois les dérives de produits phyto. C’est une alternative intéressante quand la plantation de haies naturelles prend trop de temps » résume l’ingénieur Alexandre Davy, de l’Institut Français de la Vigne et du Vin. Lors du forum pulvé des chambres d’agricultures charentaises, le technicien présentait ce 7 septembre des résultats particulièrement intéressants pour les domaines à proximité de zones sensibles (écoles, haltes-garderies, cliniques, maisons de retraite…).

Ses données sont issues d’une expérimentation sur le vignoble du lycée de la Tour Blanche, où trois types de filets anti-dérive ont été comparés selon leurs mailles (filet blanc à 10 fils x 8 fils par centimètre carré, filet noir à 16 x 10 fils/cm2 et filet vert tricoté 106 g/m2). Mis en place dans le sens du vent à un et trois mètres de distance du dernier rang de vigne traité (sur trois mètres de hauteur), ces filets ont été doublés par des collecteurs de bouillie à plusieurs distances (5 et 10 mètres du rang).

Sans filet

Répétées, les mesures durant la campagne ont démontré une réduction de deux à trois fois des quantités de bouillies par rapport au témoin sans filet. Sans que la qualité de la maille ne fasse effet. A priori, les résultats sont meilleurs pour un filet placé à 3 mètres du rang. Dans le cas d’un traitement sur peu à pas de végétation (type début de campagne), les filets permettent de diviser par dix la dérive.

Mais l’IFV souligne que le moyen le plus efficace de limiter les dérives reste encore le choix d’un matériel adapté. Entre les pulvés aéro et ceux face par face pneumatiques, la dérive est déjà divisée par dix. Elle est quasi nulle avec des pulvé confinés. « Les panneaux récupérateurs sont extrêmement performants pour réduire la dérive, les pertes au sol et les quantités de produits phytosanitaires utilisées. Mais leur utilisation demeure contraignante dans certains vignobles » conclut Alexandre Davy.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé