LE FIL

Risques d’attentats

Vignerons, attention aux vols de fuel et d’engrais

Lundi 11 septembre 2017 par Alexandre Abellan

Finie l'insouciance : attention à la sécurité des locaux de stockage alerte la gendarmerie.
Finie l'insouciance : attention à la sécurité des locaux de stockage alerte la gendarmerie. - crédit photo : Création Vitisphere
Pour empêcher l’élaboration d’explosifs artisanaux, les forces de l’ordre appellent le vignoble à une meilleure sécurisation de ses locaux de stockage. Et à informer ses services en cas de vols.

« Vos exploitations abritent de nombreux articles convoités et sont trop souvent très vulnérables. Il est important d’augmenter le niveau de protection et d’être plus vigilant » prévient l’adjudant Bruno Métifet, le référent sûreté pour les gendarmeries de Charente. Intervenant lors du forum pulvé des chambres d’agricultures du Cognac, ce 7 septembre à Saint-Preuil, le militaire alerte sur les vols croissants de carburants et de produits agricoles, et les risques de détournements pour la préparation d’attentats.

Pouvant paraître au mieux surprenant, au pire angoissant, ce danger est d’autant plus pris au sérieux par la gendarmerie qu’un laboratoire djihadistes d’explosifs vient d’être démantelé à Villejuif. « Il ne s’agissait pas de produits agricoles. Mais si on complique les achats d’acide sulfurique et d’eau oxygénée, les terroristes peuvent revenir aux fondamentaux. Le fuel et divers nitrates contenus dans des engrais peuvent être utilisés comme précurseurs d’explosifs artisanaux pour accomplir les attentats commandités par l’organisation État Islamique » alarme Bruno Métifet.

Mettre sous clés

Pour réduire les risques, le gendarme conseille de sécuriser au maximum les locaux de stockage des produits agricoles. Un changement de paradigme dans les campagnes, où les portes restent souvent ouvertes, quand les clés ne restent pas tout simplement sur les cadenas. Appelant à la vigilance, la gendarmerie demande également aux vignerons d’indiquer à ses services tout vol, même s’il n’y a pas dépôt de plainte, afin d’apprécier les signaux faibles.

Vols croissants

À défaut de statistiques précises, la hausse des vols visant le milieu agricole est nettement ressentie par la gendarmerie charentaise. Pour Bruno Métifet, les vols de carburant, d’outils, de métaux, d’engins agricoles* se multiplient, ainsi que ceux de produits phytosanitaires. Actuellement, deux types de délinquances existent : soit des gens du milieu qui sont tentés par la faible protection d’un local et prennent de petites quantités pour leur usage, soit des professionnels qui essaient de récupérer des palettes chez de grandes entreprises pour les expédier (notamment dans les pays de l’Est).

* : Y compris des tracteurs neufs, directement volés chez des concessionnaires.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé