LE FIL

Hubert de Boüard

« Bordeaux peut être ambitieux pour ces primeurs, mais pas perdre la tête ! »

Mercredi 29 mars 2017 par Alexandre Abellan

« À quelques exceptions prêts, les propriétés ont non seulement récolté des raisins de qualité, mais aussi en quantité. Dans les entreprises, on a le sourire ! » glisse Hubert de Boüard.
À l’ouverture des primeurs 2016, les conditions sont réunies pour repositionner Bordeaux sur le marché, pour autant que les prix restent raisonnables analyse le consultant et copropriétaire du château Angélus.
Ce contenu « Bordeaux peut être ambitieux pour ces primeurs, mais pas perdre la tête ! » est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé