Accueil / Politique / Le ministère de la Santé confirme une concertation sur le logo femme enceinte
Le ministère de la Santé confirme une concertation sur le logo femme enceinte
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Graphisme politique
Le ministère de la Santé confirme une concertation sur le logo femme enceinte

Répondant à une question écrite du sénateur Henri Cabanel, la ministre de la Santé confirme qu’une concertation sera organisée avec les professionnels concernés.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 06 mars 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
 Le ministère de la Santé confirme une concertation sur le logo femme enceinte
Le ministère de la santé considère que le logo, destiné à alerter les femmes enceintes sur les dangers de la consommation par les femmes enceintes, est illisible. - crédit photo : Public Domain Picture
M

arisol Touraine, Ministre de la Santé, confirme qu’une concertation aura lieu concernant l’évolution de la mesure visant à améliorer la lisibilité et la visibilité du logo femme enceinte, dans une réponse écrite datée du 2 mars à une question du sénateur Henri Cabanel. La constitution de ce groupe de travail avait été annoncée par le premier ministre dans un courrier adressé aux représentants professionnels de la filière en février. Selon des sources professionnelles, « pour le moment, le gouvernement n’a pas précisé ni le calendrier ni la méthode, ce qui semble vouloir dire qu’il préfère attendre les élections et laisser le soin au prochain gouvernement de décider des suites ».

Perte de notoriété

Pour rappel, le décembre 2016, le comité interministériel du handicap, avait décidé d’une mesure visant à améliorer la lisibilité et la visibilité du pictogramme « femme enceinte », provoquant la colère du monde viticole. Cette décision a été motivée, rappelle Marisol Touraine, par un faisceau d’indices qui tendent à démontrer que la notoriété du logo est en perte de vitesse. « En 2015, l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a commandité une enquête sur le pictogramme, auprès d'un échantillon national représentatif de la population française âgée de 15 ans de plus de 1005 personnes. Huit ans après sa mise en place, l'étiquetage d'informations sanitaires sur les bouteilles d'alcool bénéficiait toujours d'une forte approbation et d'un sentiment positif d'impact sur les comportements des femmes enceintes ; mais cette mesure voyait en revanche sa notoriété baisser : 54 % des personnes interrogées étaient au courant de son existence contre 62 % en 2007 ». La raison en serait, selon la ministre, sa visibilité. Pour elle, il faut revoir sa taille, sa couleur et son contraste.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé