LE FIL

Maison Albert Bichot

« Le site Hospices-beaune.com démocratise la vente aux enchères »

Jeudi 13 octobre 2016 par Juliette Cassagnes

Le site internet de la maison Albert Bichot permet à des particuliers d'acquérir des bouteilles de vins de Bourgogne mises aux enchères, en primeur
Le site internet de la maison Albert Bichot permet à des particuliers d'acquérir des bouteilles de vins de Bourgogne mises aux enchères, en primeur - crédit photo : DR
Le site internet Hospices-beaune.com, de la maison Albert Bichot, permet à des particuliers de se porter acquéreur de bouteilles de grands crus bourguignons mis en vente lors de la prestigieuse vente aux enchères. Ce canal, qui se développe au fil des ans, lui permet de toucher une nouvelle clientèle.

Le site internet hospices-beaune.com donne la possibilité aux particuliers, depuis 2009, d'acheter des vins mis aux enchères lors de la grande vente des Hospices de Beaune. Celui-ci appartient en réalité à la maison Albert Bichot, l'acheteur numéro un de celle-ci, qui a fait le « pari » d'investir cette année-là ce nouveau créneau. Sept ans plus tard, l'heure est au satisfecit : « Nous sommes très satisfaits, le site évolue chaque année, nous en sommes à la troisième version, témoigne Jean-David Camus, responsable des ventes aux particuliers chez Albert Bichot. On construit et on consolide ; on est en confiance, les clients nous suivent ». La promotion du site ne fait pas d'objet de promotion particulière ; sa fréquentation se fait grâce au « référencement naturel qui fonctionne bien ». Elle atteindrait entre 30 000 et 40 000 visiteurs uniques par an, avec un pic entre octobre et novembre, date de la vente aux enchères.

S'il refuse de communiquer sur les volumes écoulés et le chiffre d'affaires réalisé grâce au site, celui-ci admet néanmoins que la part des ventes de vins issus des Hospices de Beaune est désormais devenue « significative ». Au fil des ans, l'activité du site se développe, de même que le nombre de clients touchés. Ils seraient entre 200 et 300 à se porter acquéreur, chaque année, de grands crus bourguignons, pour un « panier moyen » d'environ 12 bouteilles. Le type d'acheteurs : des Français en large majorité, sinon, habitant des pays limitrophes : Belgique, Luxembourg ou encore Suisse. Il est sinon plutôt de sexe masculin, citadin, habitant des grandes villes, et appartient aux catégories socioprofessionnelles supérieures. « Le facteur caritatif de la vente est important pour eux, précise le responsable ; pour certains, c'est même le premier acte d'achatMalgré internet, il y a un côté très humain à cette vente ».

"Grâce au site, des particuliers ont accès aux coulisses de la vente"

Le site permet aussi à des particuliers d'acheter du vin en "pièces" entières ; le nombre d'acheteurs pour ce type de contenant est plus faible, entre 5 et 10 selon les années. Leur profil : une clientèle 100 % masculine composée de chefs d'entreprise, de patrons de PME ou d'amis « grands dégustateurs » qui se sont regroupés. Ils peuvent être français ou étrangers, venant d'Asie ou des Etats-Unis. Que ce soit à la pièce ou en bouteilles, la majorité d'entre eux sont de nouveaux clients qui, sans le site, n'auraient de toute façon pas acheté de vins lors des enchères. « Le site internet nous permet donc de toucher une nouvelle clientèle, en complément de nos acheteurs traditionnels, résume Jean-David Camus. Il nous permet de démocratiser la vente aux enchères ».

Outre la diversification de sa clientèle, cet outil permet aussi à l'entreprise, paradoxalement, de tisser des relations sur le long terme, et pas uniquement lors de la vente. S'opèrent en effet entre ses clients et le responsable de nombreux échanges en amont de l'évènement, mais aussi en aval de celui-ci, liés au nécessaire élevage du vin pendant 18 mois et à sa dégustation plusieurs années après.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé