LE FIL

En région

Le Fascinant week-end, levier de développement de l'oenotourisme en Rhône-Alpes

Vendredi 07 octobre 2016 par Juliette Cassagnes

Le nouveau logo du « Fascinant week-end » représente les nombreuses activités sportives et culturelles qu'il est possible d'exercer, autour du vin, lors de cet événement, « pour couvrir toutes les envies »
Le nouveau logo du « Fascinant week-end » représente les nombreuses activités sportives et culturelles qu'il est possible d'exercer, autour du vin, lors de cet événement, « pour couvrir toutes les envies » - crédit photo : Fascinant week-end
La région Auvergne Rhône-Alpes poursuit son objectif de devenir première région oenotouristique de France. Pour ce faire, elle soutient l'organisation d'un week-end spécial dédié à cette thématique, qui fait la promotion des sept destinations labellisées "Vignobles et découvertes".

La région Rhône-Alpes s'est fixée comme objectif de devenir la première destination oenotouristique de France d'ici 2025…devant Bordeaux ! Récemment, ce thème a même été déclaré « secteur d'excellence » dans la nouvelle stratégie touristique lancée par Laurent Wauquiez, président de région.

L'un des moyens mis en œuvre pour y parvenir réside dans l'organisation, depuis trois ans, d'un week-end dédié à cette thématique, intitulé le « Fascinant week-end ». Fixés cette année les 22 et 23 octobre 2016, les sept destinations labellisées « Vignobles et découvertes » de la région seront mises à l'honneur : « Savoie, Lac du Bourget », « Cœur de Savoie », « Beaujolais des pierres dorées », « De Condrieu en Côte rôtie », « D'Hermitage en Saint-Joseph », « Drôme Provençale » et « de Cornas en Saint-Péray ». Une centaine d'activités y seront proposées, impliquant près de 450 prestataires labellisés : domaines viticoles, restaurants, bars à vins, hébergements. « La clé du développement réside dans la mise en réseau des acteurs et l'association du vin avec d'autres activités, a expliqué Laurent Cormier, directeur adjoint du Comité régional du tourisme. Le vin seul ne suffit pas, il l'est l'une des composantes du territoire ».

Plus de communication digitale pour faire connaître l'événement

Pour accroître la fréquentation de cette édition par une clientèle essentiellement régionale, le Comité vin Auvergne Rhône-Alpes, qui organise l'événement, a décidé de renforcer sa promotion. Une nouvelle agence de communication a été sollicitée et la stratégie digitale renforcée via les réseaux sociaux – Facebook, Instagram- un site internet et des animations web créées pour générer du trafic. Un nouveau « facing » de la marque a également été imaginé. Le budget global accordé par la région, qui soutient la communication : 25 000 euros. Une promotion par ailleurs supportée et relayée par les différents offices touristiques locaux : à titre d'exemple, celui de Tournon a dépensé le double, soit 50 000 euros.

« La mayonnaise est en train de prendre, je suis très confiant pour notre week-end cette année », a déclaré Jean-Luc Monteillet, du Domaine de Montine (Drôme), vigneron impliqué dans l'organisation. La seule crainte des organisateurs pour cet événement : la météo ! Quant aux bilans de fréquentation des deux précédentes éditions, aucun chiffre n'a pu être communiqué…

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé