LE FIL

Salon 2016

Dionysud va enrichir vos savoirs et vos rencontres

Mercredi 21 septembre 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

La treizième édition de Dionysud, qui aura lieu du 8 au 10 novembre au Parc des Expositions de Béziers, doit accueillir plus de 10 000 visiteurs pour 120 exposants sur une surface de 8 000 m2.
La treizième édition de Dionysud, qui aura lieu du 8 au 10 novembre au Parc des Expositions de Béziers, doit accueillir plus de 10 000 visiteurs pour 120 exposants sur une surface de 8 000 m2. - crédit photo : Dionysud
Le salon régional, qui vient d’être repris par le Groupe France Agricole, se tiendra du 8 au 10 novembre. Une treizième édition qui promet un contenu enrichi et une dimension régionale forte, permettant à Vitisphere de déployer ses savoir-faire.

« Pour Dionysud, notre objectif est d’enrichir le contenu du salon pour qu’il se professionnalise et que l’ensemble des visiteurs, coopérateurs ou vignerons indépendants, déniche de l’information et de l'innovation, fasse des découvertes » pose Gérard Julien, directeur général du Groupe France agricole. Le groupe de presse, qui détient déjà deux salons (Innov-Agri et Bulles Expo), accroche donc une troisième corde à l’arc de GFA Events (pôle événementiel du groupe) : le salon Dionysud, qui se tient les années paires en alternance avec le Sitévi. Sa treizième édition, qui aura lieu du 8 au 10 novembre au Parc des Expositions de Béziers, doit accueillir plus de 10 000 visiteurs pour 120 exposants sur une surface de 8 000 m2.

Cet investissement régional de GFA s’inscrit dans le prolongement d’un premier, intervenu en juillet 2014 : le rachat de Vitisphere basée à Montpellier, témoignant de l'intérêt du groupe pour la viticulture d'Occitanie mais aussi rhodanienne et provençale. Il est aussi en parfait alignement avec le cœur d’activité d’un groupe de média : « la production de contenu et la mise en relation », souligne Gérard Julien.

Huit conférences et trois concours

À cette logique stratégique, s’ajoute le plaisir et l’enthousiasme, pour Vitisphere, de pouvoir déployer ses savoir-faire en la matière. D’abord par la création d’un programme de huit conférences qui traiteront du bilan technique de la campagne 2015-2016, de l'optimisation des coûts de production en machinisme, de l’importation des vins espagnols, d’oléiculture… mais aussi l’alternance, une conférence qui s’inscrit dans un temps fort autour de l’emploi, avec l’organisation d’un Job Dating créé par Vitijob ainsi qu’un concours récompensant les meilleures Initiatives de ressources humaines (avec le soutien de l’agglomération de Béziers).

Dionysud 2016, ce sera également l’organisation du concours de l’Innovation et de l’ingéniosité organisé en partenariat avec la Fédération des Cuma et la Chambre d’agriculture de l’Hérault. Enfin, Dionysud  crée le Grand prix de la communication digitale qui vise à valoriser la meilleure stratégie digitale des entreprises vitivinicoles.

Un espace de rencontre avec les consultants

Durant les trois jours, les visiteurs pourront également rencontrer des consultants spécialisés sur des sujets aussi variés que la vinification, le marketing, la RSE, la logistique, le foncier viticole… De quoi donner vie à la Sphere conseil de Vitisphere créée en 2008.

L’édition 2016 promet encore quelques surprises. Sont déjà annoncés deux après-midis techniques coorganisées par Pays d’Oc sur la RSE et un atelier de conduite de tracteur.

Et pour les éditions futures, quelle est l’ambition ? Vitisphere et GFA ont beaucoup d’idées, ce que Gérard Julien résume par : « nous imaginons un développement pour aller crescendo dans les années futures ». Énigmatique mais prometteur !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé