LE FIL

Importations de vins espagnols

La FNSEA prévoit des relevés en grande surface cet été

Jeudi 07 juillet 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

Vérifier l'origine des vins, contrôler leur prix et dresser le constat de la mise en rayon : tel est l'objectif des différents relevés en grande distribution que la FNSEA va organiser cet été.Vérifier l'origine des vins, contrôler leur prix et dresser le constat de la mise en rayon : tel est l'objectif des différents relevés en grande distribution que la FNSEA va organiser cet été. - crédit photo : DR
La Commission viticole de la FNSEA a décidé de procéder à des relevés dans les supermarchés cet été pour faire le point sur les produits présents en linéaire.

Alors que le feu ne s’éteint pas en Languedoc-Roussillon au sujet des importations de vins espagnols, la Commission nationale viticole de la FNSEA a décidé de procéder à des relevés dans les supermarchés français durant l’été. « Cette opération se fera en parallèle de relevés sur les fruits et légumes » indique Jérôme Despey, secrétaire national adjoint de la FNSEA. L’objectif de ces relevés est de vérifier la traçabilité des produits, les prix et la conformité de leur présentation en magasin (le rayon Bib, non réglementé, joue en effet au mélange des genres, posant côte à côte origine française, européenne ou autre). Le nombre de contrôles n’est pas fixé à ce jour mais l’ambition est d’en réaliser le maximum. Le bilan de l’opération devrait être présenté lors d’une rencontre avec le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, à la rentrée de septembre.

Un sujet très sensible

Ce dernier est attendu avec le premier Ministre dans l’Aude, le vendredi 8 juillet à la Chambre d’agriculture. Si tous les sujets agricoles devraient être abordés, le ministre devrait être sensibilisé, une nouvelle fois, à la question espagnole qui est plus que d’actualité. Ainsi, le Domaine Jean Gleize a été victime d’un incendie criminel dans la nuit du 4 au 5 juillet, comme le révèle l’Indépendant. Il porte la signature du Comité d’action viticole qui a inscrit sur les murs du chai « Bandit, fraude, CAV ». L’acte intervient quelques jours à peine après qu’une affaire de fraude impliquant l’origine espagnole ait été révélée. « Nous allons demander au ministre d’accentuer les contrôles » indique Philippe Vergnes, président de la Chambre d’agriculture de l’Aude, qui, réagissant à l’incendie, explique qu’il « n’a jamais rien condamné de sa vie ». Mais, comme il le souligne, la visite ministérielle ne sera pas uniquement consacrée à l’Espagne. « Je souhaite mettre l’accent sur l’innovation et prévoit, si cela est possible, une visite du domaine Cazes où sont vinifiés depuis 2012 des cépages résistants ». 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé