LE FIL

C'est malin

Adieu robinets bouchés !

Jeudi 02 juin 2016 par Marion Bazireau

Imbouchable et facilement nettoyable, le robinet à canule va venir faciliter les prises d'échantillon.
Imbouchable et facilement nettoyable, le robinet à canule va venir faciliter les prises d'échantillon. - crédit photo : D-innovation
La jeune société D-innovation lance la commercialisation d’un robinet dégustateur à canule, qui ne se bouche pas. Une bonne nouvelle avant l’arrivée des vinifications.

Qui ne s’est jamais battu contre un robinet bouché pendant les vendanges, ou a dû grimper jusqu’à la cheminée pour prélever un échantillon ? La jeune société D-innovation s’est donnée pour mission de mettre fin à ce calvaire. Elle vient de concevoir un robinet à canule, imbouchable.

Une guillotine anti-bouchage

Pour cela, une guillotine rotative vient balayer et boucher l’entrée du robinet au moment où l’utilisateur remonte la manette pour le fermer. Pépins, pellicules et morceaux de rafles sont chassés, ou découpés. Deuxième astuce, contrairement au traditionnel robinet à piston, l’ouverture et la fermeture n’ont pas lieu dans le robinet mais dans la cuve. Du coup, lorsqu’il est fermé, il ne reste plus de vin à stagner dans le conduit. L’oxydation et les risques de développements microbiens sont éliminés.

Le nettoyage est également facilité. Il suffit de faire pivoter la canule vers le haut pour la déverrouiller et la retirer de son support. En acier inoxydable 316L, ce robinet convient aux trois couleurs de vin.

Fluidité et précision

Le vigneron va également gagner du temps lors de l’ouverture du robinet. Plus besoin de faire dix tours de poignet, il lui suffira de tourner la manette d’un quart de tour vers le bas pour que le débit soit maximal. Inventeurs du robinet à canule, Benjamin Thurin et Aurélie Guenerie assurent que " la longueur de la manette et la présence de joints toriques rendent l’ouverture et la fermeture fluides, tout en conservant de la précision dans le débit".

Le robinet à canule est actuellement vendu 150€ HT, par D-innovation. "Mais rapidement nous passerons par des revendeurs de matériel et des fabricants de cuves qui fixeront leur propre prix", indique Benjamin Thurin.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé