Accueil / Edito / De l'organisation de l'offre

De l'organisation de l'offre

Par Marion Sepeau Ivaldi Le 01 avril 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
De l'organisation de l'offre

l’heure où, dans le Languedoc, se multiplient les prises de position sur l’organisation de l’offre ; à l’heure où des camions espagnols traversent la frontière chargés de vins pour abonder le segment d’entrée de gamme, va-t-on reproduire les mêmes erreurs ? Après une période plutôt prospère, s'achemine-t-on vers une nouvelle mévente des vins ? La période faste doit beaucoup à la réduction de l’offre par arrachage qui a eu des effets dopants sur les prix, les orientant à la hausse depuis trois ans. L’embellie était claire, sans que pour autant toutes les exploitations, en particulier celles issues du modèle sacré français – le modèle familial –, bénéficient pleinement de la croissance. Ce qui démontre que, même avec des prix rémunérateurs, en pleine réussite de la stratégie de la montée en gamme, les places sont chères et l’accès à la valeur ajoutée inégal.

Miser sur l’origine en surfant sur la mode du tricolore qui anime l’économie française est indéniablement une réponse, mais elle n’est que partielle car elle oublie que certains marchés cherchent un prix avant tout. Elle laisse une place vacante à la concurrence et c’est ce qui est en train de se produire avec les importations espagnoles mais aussi sud-africaines. Par ailleurs, la stratégie de l’origine et la premiumisation s’accompagnent par essence d’une organisation de la rareté : en clair, le risque sous-jacent à la premiumisation est de « supprimer » certaines exploitations lors des crises cycliques. C’est aussi un très mauvais signal en matière de gestion de la production et c’est donc prendre le risque d’offrir un boulevard à Bruxelles pour mettre fin aux autorisations de plantation, arme si précieuse du pouvoir de la production… Peut-être vaut-il mieux planter un vignoble taillé pour l’entrée de gamme (ce qui veut dire « créer » des exploitations) que de perdre cette force de négociation ?

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé