LE FIL

Réappropriation

Les AOC reprennent leur com en main

Mardi 23 février 2016 par Patrick Touchais
Article mis à jour le 26/02/2016 11:39:39

Olivier Martin, nouveau responsable de la communication des vins du Muscadet.
Olivier Martin, nouveau responsable de la communication des vins du Muscadet. - crédit photo : Patrick Touchais
Depuis que l’interprofession des vins de Loire s’est désengagée de la communication des appellations, les ODG ont dû ajouter une corde à leur arc. Exemple avec les vins de Nantes, qui piloteront un budget spécifique de 500 000 €.

Interloire ayant décidé en assemblée générale en juin 2015 de se recentrer sur des missions transversales (communication export, observatoire économique, technique…), et donc de ne plus intervenir sur la promotion individuelle des appellations, les ODG ont dû prendre la main. Dans le vignoble nantais, c’est la Fédération des vins de Nantes (Muscadet, Gros-Plant et Coteaux d’Ancenis) qui s’est structurée, en recrutant François Robin, l’ancien responsable du bureau nantais d’Interloire - autant dire qu’il connait les dossiers – et en créant une commission spéciale confiée au vigneron de la Varenne, Olivier Martin.

500 000 euros de budget par an

Les quelque 600 producteurs, dont 450 de “vrais” professionnels sont désormais soumis à une cotisation interprofessionnelle “allégée” à 2,50 €/hl commercialisés, à laquelle s’ajoute une cotisation levée par la Fédération nantaise, de 1,45 €/hl revendiqués. “Nous aurons un budget de l’ordre de 500 à 550 000 €”, souligne Olivier Martin.

Côté stratégie, les choses sont claires. La Fédération s’inscrit dans la poursuite des actions interprofessionnelles menées depuis plusieurs années sur la région nantaise, en visant prioritairement le grand public. “On continue des partenariats qui fonctionnaient bien, par exemple, on implantera à nouveau un bar à Muscadet au Hellfest à Clisson. Même chose au Zénith de Nantes, où 20 dates sont calées d’ici l’été”, indique le vigneron. “En revanche, on a décidé de ne pas conserver la Maison des vins de Loire place du Commerce à Nantes, qui était gérée par Interloire, mais qui nous aurait coûté trop cher en fonctionnement. On recherche une vitrine pour nos vins au cœur de Nantes”. Toujours dans cet objectif de faire des Nantais, les premiers ambassadeurs des appellations locales. Parallèlement, l’autre piste de promotion est liée à l’œnotourisme, en poursuivant les opérations existantes : Muscadetours, Le Voyage à Nantes, mais aussi en créant un pôle oenotouristique au Château de la Frémoire à Vertou, siège de la Fédération.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé