Accueil / Commerce/Gestion / Chiffre d'affaires en hausse pour Pernod Ricard

Premier semestre 2015-2016
Chiffre d'affaires en hausse pour Pernod Ricard

Le groupe de spiritueux, vins et champagnes enregistre un chiffre d'affaires en croissance au premier semestre. S'ils restent confidentiels dans le chiffre d'affaires du groupe, les champagnes et les vins enregistrent de belles performances.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 12 février 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Chiffre d'affaires en hausse pour Pernod Ricard
Alexandre Ricard annonce un premier semestre 15/16 en croissance. - crédit photo : Marion Ivaldi
l

« Le groupe assure une performance solide au premier trimestre. Il poursuit son amélioration graduelle du chiffre d’affaires dans un environnement contrasté », s’est satisfait Alexandre Ricard, P-dg du groupe Pernod Ricard, le 11 février. Le chiffre d’affaires du groupe au premier semestre 2015-2016 s’élève à 4 958 millions d’euros, en hausse de 3 %, et de 7 % en croissance faciale, grâce au taux de change favorable dont l’effet est estimé à 20 millions d’euros.

Les champagnes en hausse de 6 %

L’analyse par produit fait ressortir un top 14 – les principales marques et champagnes – en croissance de 2 %. Ce groupe de marques représente 64 % du chiffre d’affaires total du groupe. En particulier, les champagnes apparaissent en belle forme avec une croissance de 6 %, principalement au Japon, aux États-Unis et en Australie. Les cinq marques de vins – 5 % du chiffre d’affaires du groupe – sont en croissance de 6 % en valeur et 8 % en volume. Brancott Estate et Campo Viejo affichent de bonnes performances aux USA, Grande-Bretagne, Espagne et Irlande ; tandis que Jacob’s Creek brille en Australie, Grande-Bretagne, Suède et Canada.
L’analyse par zone montre le rôle positif des Amérique et notamment des États-Unis qui enregistrent une hausse de 3 %. La situation est plus contrastée sur les marchés émergents.
La Chine accuse un retrait de 2 %, mais le cognac résiste bien à l’environnement délicat de ce marché qui conjugue crise financière et campagne anti-extravagance. Les cognacs du groupe sont en recul de 1 %, contre -2 % pour les scotchs, et Martell progresse de 4 %, Noblige XO « commence à s’améliorer », indique Alexandre Ricard. L’Inde confirme, en revanche, son potentiel avec une croissance de 14 % du chiffre d’affaires, grâce à des hausses de prix et des gains de parts de marché.
Enfin, l’Europe est stable, avec une croissance lilliputienne de 1 %. Dans la zone, l’hétérogénéité des situations est flagrante : l’Espagne et la Grande-Bretagne connaissent des croissances jugées encourageantes, tandis que la France et la Russie semblent en panne.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé