LE FIL

Boris Calmette élu à la tête des coops

Mercredi 04 juillet 2012 par A. A.

L'Héraultais Boris Calmette, 53 ans, succède au Gardois Denis Verdier, 61 ans, qui était président de la CCVF (confédération des caves coopératives vinicoles de France) depuis dix-neuf ans. Le nouveau dirigeant a été élu à l'unanimité lors du quarantième congrès de la CCVF, organisé du 2 au 5 juillet à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Denis Verdier avait annoncé cet hiver sa volonté de ne pas renouveler son mandat à la tête de la CCVF. Sa nouvelle prise de fonction à la tête du Crédit agricole du Gard en avril explique pour partie ce choix. Boris Calmette, vigneron coopérateur à Fabrègues (Hérault) et président de Coop de France Languedoc-Roussillon, lui succède après avoir été élu à l'unanimité des participants au quarantième congrès de la confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF).

Ce changement s'accompagne d'une nouvelle équipe, avec notamment trois vice-présidents délégués à chacun des segments de vin : le Bordelais Stéphane Héraud pour les appellations d'origine protégée, le Vauclusien Joël Reynaud pour les indications géographiques protégées et le Gaillacois Francis Terral pour les vins sans IG.

Lors de sa présentation à la presse ce mercredi 4 juillet, Boris Calmette a expliqué sa volonté d'affirmer l'importance de la coopération viticole. « Nous souhaitons voir aboutir le décret français qui doit définir les critères de reconnaissance des organisations de producteurs », a-t-il déclaré.

« Nous voulons aussi que la coopération soit mieux représentée dans les interprofessions. » Sans préciser comment il voyait la chose, le nouveau président de la CCVF a lancé cette pique : « Dans les régions où la coopération domine, elle domine aussi au niveau du versement des cotisations volontaires interprofessionnelles? »

Le nouveau logo de la CCVF a été présenté aux congressistes.

Moins polémique mais plus concret, le nouveau logo de la coopération viticole française a été officiellement présenté aux congressistes. Réalisé par l'agence AOC conseil, il stylise les deux « o » du mot « coopération ». À l'intérieur de ces deux o, l'agence a placé un point jaune et une sorte de virgule verte. Certains y voient un vigneron, « symbole que l'homme est au centre des entreprises coopératives ». D'autres, plus branchés environnement, y reconnaissent un beau soleil au-dessus de vignes joliment feuillues?

La CCVF comprend dix-sept fédérations régionales, représentant 720 caves coopératives et unions de coopératives.

Lutte contre les impayés : signature d'une convention avec Groupama
La CCVF vient de concrétiser des années de partenariat avec Groupama via la signature d'une convention nationale d'assurance contre les impayés. Ce contrat collectif, auquel peuvent souscrire les caves coopératives qui le souhaitent, bénéficie de taux préférentiels de couverture. Il fonctionne aussi bien à l'export que sur le marché national.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé