LE FIL

Un nouveau chai en contre-point d'un château Margaux bicentenaire

Lundi 15 juin 2015 par Alexandre Abellan

Un nouveau chai en contre-point d'un château Margaux bicentenaire

Après 3 années de conception, 2 ans de réalisation et 1 premier millésime (en blanc), le nouveau chai du château Margaux vient d'être officiellement dévoilé. Et à ceux qui attendaient une œuvre architecturale grandiloquente, le geste créatif du grand cru classé aura finalement été tout en retenue. « Seul un examen attentif permet de repérer la nouvelle structure. Le plus important était de préserver le château, d'où cette vision de contre-point du bâtiment agricole » explique l'architecte Norman Foster, à l'occasion du dîner pour la presse internationale des grands crus classés en 1855 (accueilli par le château Margaux ce 14 juin). En choisissant de s'insérer dans le bâti précédent sans l'écraser, le cabinet Foster + Partners se place dans la continuité de l'architecte Louis Combes, qui a réalisé le château Margaux en 1815*.

S'il est réservé dans son allure, le nouveau chai n'en est pas pour autant modeste. Sur une surface de 800 m² pour une structure soutenue par 12 arbres d'acier, inspirés des toits de marchés couverts girondins. Sous ce couvercle se trouve un concentré de technologies annonce Corinne Mentzelopoulos, la propriétaire du château Margaux, qui reconnaît avoir longtemps hésité avant de lancer ces travaux. Désormais les cuviers de vinification en blanc et rouge ne font plus qu'un, avec un centre de recherche et développement intégré. A noter une autre création de Norman Foster pour le nouveau château Margaux : une vinothèque souterraine (à 2 mètres sous le sol), d'une capacité de 200 000 bouteilles pour les vieux millésimes du château (bouteilles allant aujourd'hui de 1848 à 2013).

 

 

Assemblage de la structure du chai.

 

 

 

Construction du chai de château Margaux.

 

 

 

Extérieur du nouveau chai du château Margaux.

 

 

 

Intérieur du nouveau chai du château Margaux.

 

 

 

Ensemble architectural des bâtiments agricoles du château Margaux.

 

 

 

Aperçu de la vinothèque (en cours de remplissage).

 

 

 

* : Ainsi que le cuvier historique du château Margaux, qui a connu son deux-centième millésime en 2014.

 

 

[Illustrations : Foster+Partners ; Photos : Foster+Partners / Matthieu Anglada / François Poncet]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé