Accueil / Commerce/Gestion / Australie : net rebond des exportations de vins après 6 ans de déclin
Australie : net rebond des exportations de vins après 6 ans de déclin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Une performances saluée, « même si elles restent éloignées des moyennes de la décennie précédente...
Australie : net rebond des exportations de vins après 6 ans de déclin

Par Alexandre Abellan Le 25 mars 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Australie : net rebond des exportations de vins après 6 ans de déclin
D

epuis 2007, le vignoble australien semblait englué dans une chute continue de ses exportations. Comme annoncé dès janvier 2015 par la filière australienne, 2014 marque l'inversion tant attendue de cette tendance, avec une croissance de 1,9 % des expéditions en volume et valeur (7 millions d'hectolitres pour 1,82 milliards de dollars australiens, soit 720 millions d'euros). Ces performances sont saluées par l'ensemble de la filière, « même si elles restent éloignées des moyennes de la décennie précédente » souligne l'Observatoire Espagnol du Marché du Vin.

La croissance en valeur des exportations australiennes repose sur la valorisation des vins embouteillés. Directeur de l'Autorité Australienne des Vins et Raisins, Andreas Clark salue « la croissance sur tous les secteurs premiums : +5 % pour la gamme 7,5-9,99 $ (à 15 millions de litres), +15 % pour les bouteilles vendues plus de 10 $ (à 17 millions L) ». A elles seules, les bouteilles valorisées plus de 50 $ (soit 36 euros/col) pèsent pour 8 % de la valeur exportée, alors qu'elles comptent pour moins de 1 % du volume expédié. Ce segment des cuvées ultra-premium affiche une croissance de 55 %, avec un chiffre d'affaires record de 107 millions $ (soit 77 millions €).

Premier marché export des vins australiens, le Royaume-Uni a réduit ses importations de bouteilles, pour accroître encore sa consommation de vrac. Cette tendance est généralisable à l'ensemble de l'Europe : +8 % de vrac (à 2,94 millions hL), -11 % de conditionné (à 67 millions L). Au niveau mondial, le rebond en volume des expéditions australiennes est tiré par les vins en vrac et en bag-in-box. Cette évolution est imputable à la dépréciation du dollar australien sur l'année 2014. Si les expéditions en vrac ont affiché une hausse de 8 % en volume (à 4 millions hl, soit 57 % des volumes australiens exportés), leur contribution à la hausse du chiffre d'affaires global a été minime. La forte concurrence des vins espagnols (suite à la récolte record 2013) a ainsi fait passer les cours moyen du vrac australien juste en dessous de 100 $/hl (-2 % par rapport à 2013). Directeur d’une société australienne spécialisée dans le vrac (Austwine), Jim Moularadellis confiait récemment sur Vitisphere que « le vrac va continuer à se développer à l’avenir. Il a été impulsé en Australie par les gros faiseurs, au moment où notre monnaie est montée à des niveaux extrêmement élevés. Au cours des 5-8 dernières années, la mise en bouteilles sur les places de consommation de marques détenues par les entreprises australiennes a fortement contribué à l’essor du vrac, sans porter atteinte à l’image des vins australiens ».

En 2014, 1 329 entreprises australiennes ont expédié des vins à l'étranger selon le gouvernement australien. Les deux tiers d'entre eux (soit 893 wineries) ont enregistré une hausse des volumes expédiés.

 

 

[Photo : Wine Australia]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé