Accueil / Edito / Fait acquis

Fait acquis

Par Marion Ivaldi Le 14 novembre 2014
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Fait acquis
D
epuis quelques temps déjà, les scientifiques glissent à l’oreille des viticulteurs qu’il faudra faire « avec » la Flavescence dorée. Les plans de contrôles avaient pour mission d’endiguer le fléau, mais force est de constater que tout espoir est désormais vain. La mise au point d’un modèle de prédiction en Bourgogne vient entériner l’affaire : la recherche s’oriente vers la mise en place de programme de lutte structuré et plus précis. C’est l’aveu même que les traitements insecticides vont faire partie des stratégies standard de contrôle : l’heure n’est plus à l’éradication mais au contrôle en routine. D’ailleurs cette année encore, il est probable que les prospections, qui touchent à leur fin, apportent leur lot de mauvaises nouvelles, confortant cette idée que la maladie est bien installée dans le vignoble. Les échos en provenance de la région Paca ne sont d’ailleurs pas bons. Les comptes précis seront rendus début décembre. En quasi concomitance avec le rendu du jugement en appel du vigneron Emmanuel Giboulot attendu le 4 décembre…
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (2)
MICHEL Patrick Le 16 novembre 2014 à 15:49:40
Au ''fait acquit'',avant d'envoyer n'importe quoi sur la Provence,faites en le tour comme certainement ailleurs. Certains endroits loin de tous lieux contamin?s n'ont pas d?cel? de foyer de FD. Je rejoins Maarten van Helden dans son approche intelligente en fonction des r?sultats. Sur notre secteur de la Camargue o? aucun foyer de FD a ?t? d?cel? nous ne traiterons pas l'ann?e prochaine, en revanche un contr?le obligatoire de toutes les parcelles s'effectura comme cette ann?e que l'on soit en conventionnel ou en bio.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Maarten van Helden Le 14 novembre 2014 à 23:51:30
Votre EDITO semble sugg?rer que des traitements 'de routine' seront impos?s, cela me semble pas correcte. Dans le bordelais des GDON tel que le GDON du Libournais g?rent la FD depuis des ann?es en utilisant des prospections, des pi?geages et -si besoin- des traitements. Les Vignerons bio et conventionnel adh?rent tous ? ce syst?me ou maladies et ravageurs sont suivis par des ?quipes de techniciens et traduit vers des conseils et consignes pr?cis. Leur travail permet aujourd'hui de bien g?rer la FD avec m?me moins de traitements phytosanitaires (IFT en baisse) qu'avant l'arriv? de la maladie ! Ce travail montre qu'un approche intelligent de toute la fili?re, avec un travail plus large que juste la FD porte ses fruits et peut m?me amener ? des r?ductions de couts. Ce syst?me peut se mettre en place ailleurs l? ou la profession le souhaite.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé