Accueil / Commerce/Gestion / Bourgogne : pour la nouvelle appellation Gamay, Mommessin mise sur le haut de gamme

Bourgogne : pour la nouvelle appellation Gamay, Mommessin mise sur le haut de gamme

Par Michèle Trévoux Le 25 juin 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Bourgogne : pour la nouvelle appellation Gamay, Mommessin mise sur le haut de gamme
L

a société Mommessin présentait sur Vinexpo sa toute nouvelle cuvée Grand Granite, une version haut de gamme de l’appellation Bourgogne Gamay. « L’idée est de mettre en avant les grands terroirs de granit que l’on trouve dans les crus du Beaujolais », explique François Jaubert, directeur technique de la société. Cette cuvée est issue de vignes de Gamay de trois crus du Beaujolais : Moulin-à-Vent, Morgon, Brouilly, terroirs qui donnent « les vins les plus capiteux de la région ».

Les raisins sélectionnés ont été vinifiés à la bourguignonne, avec un égrappage à 100%, une macération de trois semaines et un élevage de 10 mois en fûts (de 3 à 6 vins). Un étroit suivi technique a été assuré par les œnologues de Monmessin qui passaient tous les jours en période de vendange pour suivre l’évolution des macérations chez les producteurs sous contrat pour ce produit. La première cuvée a été réalisée sur le millésime 2011. Elle sera conditionnée en bouteille gravée et disponible dans les prochains mois. Prix public : 12 à14 €.

Lors de Vinexpo, la maison Louis Latour présentait également son Bourgogne Gamay (pour en savoir plus, cliquer ici).

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (7)
craoux Le 30 juillet 2013 à 09:42:08
Je peux entendre ce discours que le Beaujolais a toujours eu des liens avec la Bourgogne (encore qu'en phase de r?daction des CDC on aura pu relever que ce n'est pas si simple ... ). Mais si la situation ?conomique et l'image des AOP du Beaujolais ne s'?tait pas autant d?terior?e, je suis bien certain qu'il n'y aurait pas eu besoin d'explorer le recours possible offert par un CDC AOP Bourgogne (avec mention du c?page Gamay) ambivalent car sis sur l'aire AOP Beaujolais ... C'est bien la "marque" Bourgogne ? laquelle on se raccroche ici ! C'est donc une r?ponse "commerciale" ? une crise de confiance dans le produit indig?ne ...
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cloeno Le 29 juillet 2013 à 17:50:22
A nouveau pour d?fendre des actions positives : L'article explique bien que les vins produits pour l'appellation Bourgogne Gamay le sont avec une m?thode d'?laboration diff?rente de celles des crus du Beaujolais, ce en quoi ils se distinguent. Ce ne sont pas des "rejets" d'appellations, des seconds choix. Leur m?thode de production se rapproche de celle usuellement pratiqu?e en Bourgogne. Ensuite, cette possibilit? n'est pas juste un proc?d? de vente, elle a ?t? reconnue et inscrit dans le cahier des charges d'appellation Bourgogne car le Beaujolais fait partie de la grande Bourgogne, et a toujours eu des liens avec elle. Pour terminer, monsieur craoux n'a donc jamais eu le plaisir de d?guster d'?chantillon de ces vins beaujolais fameux, ou conviviaux, mais toujours bons si l'on n'a pas d'? priori. En Beaujolais, on a des id?es pour vendre, et pour produire bon, il suffit de venir pour s'en rendre compte! Les avanc?es techniques aussi le montrent... Les producteurs savent tirer tr?s bon partie du gamay, chacun ? sa fa?on, nature ou technique, et aujourd'hui rarement ils se trompent.
Signaler ce contenu comme inapproprié
craoux Le 01 juillet 2013 à 23:38:13
Depuis la r?colte 2011, si je comprends le sens des textes valid?s par nos plus nobles instances INAO (!), il est possible de revendiquer du Bourgogne rouge "Gamay" pour des vins ?labor?s avec des raisins de Gamay issus de parcelles sises dans les aires d?limit?es des crus beaujolais (ex: Morgon). Autrement dit, les lots des crus "beaujolais" de second choix vont ?tre revendiqu?s en AOP Bourgogne ... L'ajout du nom du c?page Gamay (tr?s connot? "Beaujolais") va s?rement clarifier l'offre ... A croire qu'en Beaujolais on a plus d'id?es pour vendre que pour produire bon !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Jeune consommateur Le 01 juillet 2013 à 21:10:47
Est-ce qu'on se moque de nous oui ou non. L'un Cloeno dit que l'appellation Bourgogne Gamay existe et l'autre Mr Bazin dit qu'elle n'existe pas. Alors franchement on nous prend pour des imb?ciles compte tenu que ces gens l? sont dans le m?tier et responsables. C'est nul ! ! !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cloeno Le 01 juillet 2013 à 09:27:21
M Bazin, vous pouvez consulter le cahier des charges de l'appellation Bourgogne, et vous verrez que l'appellation Bourgogne Gamay existe. Les Cahiers des Charges sont tr?s complexes ? appliquer, alors pourquoi ne pas utiliser le peu de marge d'inventivit? qu'ils laissent? M Lalau, je suis bien d'accord qu'il faut s'affirmer car nous avons de tr?s beaux et bons produits ? offrir ? la d?gustation. Notez que les cuv?es produites par Momessin sont issues de Brouilly, Moulin-?-Vent et Morgon comme il est indiqu? dans l'article, et non de terroirs de Beaujolais-Villages. Chacun peut bien penser ce qu'il veut sur les initiatives de productions, mais elles montrent un dynamisme et une volont? de se sortir d'une situation pour le moins p?nible. Je vois ces produits comme une extension de gamme, et une possibilit? de montrer le potentiel du gamay sous une de ses nombreuses formes, et de valoriser le terroir Beaujolais. Soyons positifs et avan?ons plut?t que de nous tirer des balles dans le pied.
Signaler ce contenu comme inapproprié
BAZIN Jean-Fran?ois Le 01 juillet 2013 à 00:53:29
L'appellation Bourgogne Gamay n'existe pas. Coteaux bourguignons peut-?tre ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
Herv? Lalau Le 26 juin 2013 à 10:42:21
Incompr?hensible. Si ce sont des vins issus des meilleurs terroirs du Nord du Beaujolais, cette cuv?e doit ?tre vendue comme Beaujolais Villages, pas sous une appellation bourguignonne virtuellement inconnue. Mommessin aurait-il honte du Beaujolais?
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé