Accueil / Communication / Quelles techniques innovantes pour sauvegarder le pH et l’acidité totale de ses vins
Mardi 27 septembre 2022 share tweeter share facebook share linkedin

Quelles techniques innovantes pour sauvegarder le pH et l’acidité totale de ses vins

Communication rédigée par EVER S.r.l.
Quelles techniques innovantes pour sauvegarder le pH et l’acidité totale de ses vins
Sur le millésime 2022, déséquilibre et manque d’acidité nous oblige à intervenir, l’ajout d’acide organique n’est plus suffisant : EVER propose les innovations les plus efficaces pour maitriser vos pH : STABTAR & NATURAL CONTROL WINE !
 
Prévention de départ de la FML
En milieu de culture propice au développement des bactéries lactiques. 
 
L’impact organoleptique et analytique d’une FML non maitrisée peut être désastreuse pour le devenir commerciale de ses vins, que ce soit pour des marchés vracs ou bouteilles ! 
 
Le NATURAL CONTROL WINE allie la synergie des propriétés stabilisantes de la FML du chitosan et de l’acide fumarique ! 
 
À 30g/hl le NATURAL CONTROL WINE apporte une meilleure protection contre la FML par rapport au chitosan ou à l’acide fumarique seul. 
 
Natural Control Wine apporte également une fraicheur organoleptique apprécié dès 30 g/hl. 
 
 
Nous voyons sur le graphique FIG 1 ci-dessus que la FML est uniquement bloqué dans la modalité d’ajout de 30 g/hl de Natural Control Wine. 
 
STABTAR maitrise du pH et des cristaux de tartrate. 
Résine échangeuse de cation ou la maitrise des taux de Potassium et de Calcium dans les vins
 
La Résine spécifique du Stabtar de chez EVER permet de retenir les cations K+ et Ca++ tout en enrichissant le vin en protons. Provocant la stabilité tartrique du Tartrate neutre de Calcium et Bitartrate de Potassium ainsi qu’une chute plus ou moins importante du pH en fonction du pourcentage de traitement. 
 
Le résultat organoleptique et systématiquement préféré par les œnologues par rapport à l’ajout d’acide tartrique sur moût comme sur vin !
 
La stabilisation tartrique par échanges cationiques est conforme à la législation en vigueur et aux normes CE°1935/2004 et UE n°10/2001, dans les limites d’utilisation décrite au chapitre 3 de la monographie de l’OIV OENO 43/2000. 
 
C’est-à-dire :  0.1 unité de pH pour les moûts et 0.3 unité de pH pour les vins dans la limite de pH 3. 
 
 
Ever vous propose de découvrir cette technique en faisant appelle à nos services de prestation ou à une démonstration en cave. 
 
 

 

© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé