Accueil / Communication / Les déviations sensorielles GMT (Goût Moisi-Terreux) et ACF (Arômes de champignon frais)
Vendredi 14 janvier 2022 share tweeter share facebook share linkedin

Les déviations sensorielles GMT (Goût Moisi-Terreux) et ACF (Arômes de champignon frais)

Communication rédigée par Laboratoire EXACT
Les déviations sensorielles GMT (Goût Moisi-Terreux) et ACF (Arômes de champignon frais)
Acteur incontournable dans l’analyse fine pour la filière viti-vinicole, le Laboratoire Exact vous propose son diagnostic ACF-GMT afin de vous permettre de trier plus efficacement les cuvées impactées par ce type de déviation sensorielle.
 
 
 
ORIGINE
Goût moisi-terreux (GMT)
La Géosmine est le principal marqueur chimique associé aux déviations sensorielles de type « GMT ». Sa présence dans le vin peut conduire à des perceptions de  type moisi-terreux, betterave rouge. Ce composé se forme sur les baies de raisin et est généralement associé à la présence de micro-organismes spécifiques de type Pénicillium Expansum en association avec des souches de Botrytis Cinerea.
Seuil de perception : 30 à 50 ng/L

Le 2-Méthylisobornéol (MIB) est également un composé d’origine naturelle produit par différents types de micro-organismes. Il apporte des déviations de type terreux, camphré. 
Seuil de perception : 30 ng/L

Le 3-Isopropyl-2-methoxypyrazine (IPMP) appartient à la famille des pyrazines, d’origine biologique. Il apporte des notes terreux, pomme de terre.
Seuil de perception : 2 ng/L
 
Arome de champignon frais (ACF)
Cette déviation peut se caractériser par la présence de 1-Octène-3- one, 1-Octène-3-ol et 1-Nonène-3-one. Ces composés peuvent avoir une origine microbiologique (Penicillium, moisissures) ou chimique.
Seuil de perception 1-octène-3-one : 30 ng/L
Seuil de perception 1-octène-3-ol : 40 μg/L
Seuil de perception 1-nonène-3-one : 30 ng/L
 
MOYEN DE CONTRÔLE
Dosage des composés
Il est possible de réaliser le dosage de ces composés directement sur moûts et/ou sur vins.

© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé