Accueil / Edito / Le verre à moitié plein
Le verre à moitié plein
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Le verre à moitié plein

Par Marion Sepeau Ivaldi Le 07 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le verre à moitié plein
&

nbsp;

Nous commençons tous l’année en nous souhaitant les vœux. Et cette année, ils sont plus clivants que jamais entre les Optimistes qui tournent vite la page de 2021 et espèrent une année 2022 haute en félicité et les Pessimistes qui voient arriver un bis repetita de 2020 et 2021. Jamais deux sans trois, dit l’adage… 

Mais pour la Vitisphere ? On s’est dit qu’on pourrait vous souhaiter de regarder le verre à moitié plein. Cela a le mérite de ne pas être trop ambitieux dans un contexte très flou mais tout de même un sacré objectif de s’y tenir toute l’année. L’export se porte plutôt bien, la filière est prise en exemple dans son anticipation du changement climatique, l’offre en robotique s’étoffe et s’avère prometteuse,… La liste à la Prévert des raisons de se réjouir est longue, si on prend le temps de la dresser. 

Et puis, le temps du verre à moitié plein, c’est un peu le temps suspendu où après avoir rencontré le nectar, s’être questionné sur ses arômes, avoir déclaré ses impressions, une deuxième rencontre se fait. Passé la surprise, la découverte, c’est le temps d’un second jugement, peut-être plus posé, avec plus de recul, moins spontané, mais plus profond. Le temps où l’on peut corriger une première impression un peu hâtive, le temps où l’on reconnait une évolution. Le temps aussi où l’on pose un avis définitif. Le temps de la maturité. 

Belle et heureuse année 2022.  

(Et ne manquez surtout pas nos 20 personnalités du vin. On prend le pari, ils feront bouger l’année 2022 !) 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé