LE FIL

Exportation

Connaissez-vous toutes les possibilités offertes par le Plan de Relance ?

Vendredi 11 juin 2021 par Marion Ivaldi

Le plan de relance prévoit plusieurs axes permettant aux entreprises de travailler l'exportation des vins.
Le plan de relance prévoit plusieurs axes permettant aux entreprises de travailler l'exportation des vins. - crédit photo : CC0 Creative Commons
Annoncé en septembre dernier, le plan de relance se décline en cinq axes pour accompagner l’exportation des entreprises. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir ainsi que le webinaire organisé par la Team France Export dans le cadre de « Wine Paris Vinexpo Paris goes digital ».

Le plan de relance a été dévoilé le 3 septembre 2020. C’est un plan historique doté de 100 milliards d’euros dont 40 milliards d’euros de contributions européennes. Il vise à redresser notre économie face à la crise Covid-19 et construire la France de demain. Il s’articule autour de trois piliers : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale.

5 axes ont été définis pour ce plan :

Axe 1 L’intelligence économique Axe 2 La projection des entreprises sur les marchés Axe 3 Le dispositif VIE Axe 4 Les outils de financement export Axe 5 La promotion de la marque France

Comment les entreprises de la filière vins et spiritueux peuvent-elles en bénéficier ?

Comment les entreprises de la filière vins et spiritueux peuvent-elles en bénéficier ? C’est ce que le webinaire organisé par la Team France Export dans le cadre de « Wine Paris Vinexpo Paris goes digital » a détaillé.

 

Concernant l’axe 1, celui de l’intelligence économique, la Team France Export a retravaillé son site teamfrance-export.fr avec de très nombreux contenus alimentés depuis les marchés en « temps réel » pour une nouvelle rubrique qui s’appelle « Mes Infos Marchés ». Cette rubrique est un vrai tableau de bord des actualités et des tendances de votre secteur. Toutes ces informations pourront être restituées et sauvegardées dans son espace personnalisé car vous pouvez désormais y créer votre compte personnalisé de l’exportateur et le paramétrer avec vos préférences pour décider et réaliser vos projets export.

Par ailleurs, de nouvelles données sont disponibles, car le plan de relance finance également, avec le Ministère de l’Agriculture, plusieurs achats de données de vente et études sur trois de nos marchés clés à l’export – les Etats-Unis, le Royaume Uni et la Chine. Ces études sont mises à la disposition des entreprises françaises adhérentes d’une interprofession viticole ou de la FEVS. Chaque entreprise peut se servir des données selon ses besoins internes, et peut les télécharger sur le site dédié à l’export des vins et spiritueux.

Les chèques relance pour la prospection

Pour prospecter de nouveaux marchés, axe 2 du Plan, l’Etat a créé les Chèques relance export. Il s’agit d’un financement qui prend en charge 50 % d’une prestation d’accompagnement à l’export proposé par un opérateur agréé comme les événements BtoB, les pavillons France sur salons, les activités individuelles… Attention, les salons virtuels ne sont pas éligibles. Ne trainez pas trop pour faire la demande de ces chèques. Ils financent les événements ayant lieu avant le 14 février 2022. Et ne sont éligibles seulement les dossiers présentés avant fin décembre de cette année.

Par ailleurs, grâce à des compléments de fonds mis à disposition depuis le 4e trimestre 2020 par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, les entreprises de l’agroalimentaire, les vins & spiritueux bénéficient des Chèques relance agro pour les opérations du Programme France Export de type pavillons France sur salon et opérations Tastin’France qui se tiennent avant la fin du 1er semestre 2021. En bénéficiant des Chèques relance export et des Chèques relances agro, les entreprises peuvent financer quasiment la globalité d’une opération !

Continuer les événements sans voyager

Par ailleurs, la Team France Export organise des évènements à distance. Il s’agit de dégustations pour les importateurs dans leur pays. L’équipe de Business France est présente pour donner des informations sur les produits et les acheteurs qui souhaitent aller plus loin, peuvent échanger avec les producteurs grâce à des tablettes mises à disposition. L’entreprise de cognac ABK6 a participé à un de ces événements dans le cadre de Tastin’ France. « Nous recommandons de ne pas envoyer trop d’échantillons pour une présentation efficace. Ce sont des événements très bien organisés et nous avons pu rencontrer des prospects sérieux » indique Arnaud Déan, export manager chez ABK6.

Enfin, pensez à la e-vitrine. Son nom Taste France Wine and Spirits. Team France Export continue le développement de cette vitrine virtuelle lancé il y a 3 ans pour les produits alcoolisés français qui compte déjà 2300 vendeurs, près de 20 000 produits présentés, 4500 acheteurs d’une soixantaine de pays. Depuis cette année, elle propose des fonctionnalités avancées de mises en relation. Et le plan de relance assure une visibilité gratuite pour toutes les entreprises exportatrices en 2021. Ça en vaut la peine de s’y référencer car en trois mois on comptabilise plus de 200 demandes d'échantillons, 150 demandes de contacts et 100 échanges de messages.

Être présent en continu sur un marché

Le dispositif VIE (Volontariat international en entreprises) est renforcé dans le cadre du plan de Relance (axe 3) par la création de chèques VIE. Dotés de 5000 euros par chèques, ils peuvent être demandés par les entreprises dans le nombre limite de deux. Business France propose un accompagnement en amont et en aval de l’embauche des VIE en intervenant en tant que conseil RH pour la sélection des candidats, ou coach auprès d’un VIE pour l’aider à mettre en place ses missions. Par ailleurs, et c’est bon à savoir, pour les petites entreprises, il est possible d’employer un VIE à plusieurs. De quoi partager les coûts !

Concernant le financement de l’export, axe 4 du Plan de relance, la BPI France élargit l’assurance prospection accompagnement au PME et TPE pour des montants de 10 000 à 40 000 euros. Cette assurance offre une sécurité aux entreprises car si la démarche de prospection ne donne rien, il n’y a pas d’obligation de remboursement.

Enfin, l’axe 5 du Plan de relance, concerne la promotion de la marque France à travers la marque sectorielle Taste France, lancée officiellement au SIA 2020. Le Plan de relance prévoit un budget de financement de la communication avec la création d’un narratif post-Covid, le renforcement de la communication sur certains marchés clés, des actions sur les réseaux sociaux ainsi que la création d’un site web Taste France for Business, en miroir du site Taste France Magazine orienté vers les consommateurs (et piloté par Sopexa).

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé