Accueil / Gens du vin / 12 700 cheffes d'exploitation et 121 800 salariées dans le vignoble

Infographies
12 700 cheffes d'exploitation et 121 800 salariées dans le vignoble

A l'occasion de la journée de la Femme, la MSA publie ses statistiques sur la présence féminine dans les domaines français.
Par Alexandre Abellan Le 08 mars 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
12 700 cheffes d'exploitation et 121 800 salariées dans le vignoble
12 % des cheffes d’exploitation agricole travaillent dans le vignoble. - crédit photo : Alexandre Abellan (château Lagrange)
«

 L’emploi féminin en agriculture : une présence essentielle, une reconnaissance perfectible » posent les dernières statistiques de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole. Faisant le point sur les chiffres de la population féminine en agriculture sur l’année 2019 à l’occasion de la journée internationale de la femme, ce 8 mars, la MSA chiffre en creux toutes les avancées restant pour tendre vers la parité.

Avec 126 500 femmes à la tête d’exploitations agricoles et 373 700 femmes travaillant dans les champs, la ferme France se féminise progressivement. La viticulture ne fait pas exception, avec 12 700 femmes à la tête d’exploitation et 121 800 salariées (voir infographies ci-dessous). Mais comme le souligne la MSA, ces données sont à pondérer.

Un chef sur quatre est une cheffe

Si globalement « près d’un chef sur quatre est une cheffe », cette « proportion est globalement stable depuis plus de dix ans » souligne la MSA, qui note qu’« une femme sur dix est devenue cheffe lorsque son conjoint est parti à la retraite » (via une transmission par « transfert entre époux », en repli dernièrement avec le recul de l’âge à la retraite). Si les femmes représentent 28 % des chefs d’exploitation (au-dessus de la moyenne nationale de 24 %), cette « part est proportionnellement très importante dans l’élevage de chevaux (48,6 %), l’entraînement, dressage, haras, clubs hippiques (48,5 %), l’élevage de gros animaux (47,4 %), l’aviculture et la cuniculiculture (34 %) ».

Concernant les salariées, la viticulture est le premier secteur employeur avec 33,5 % de la masse salariale. Mais « les femmes salariées ont des conditions d’emploi plus précaires Le recours au contrat à durée déterminée (CDD) occupe une place prépondérante dans l’emploi féminin de la production agricole » alerte la MSA. Ajoutant que « certaines filières agricoles recourent de manière conséquente au travail saisonnier des femmes. C’est le cas plus particulièrement de la viticulture, des cultures spécialisées ou des entreprises de travaux agricoles. »

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé