Accueil / Viticulture / Les biostimulants inefficaces contre le gel
Les biostimulants inefficaces contre le gel
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Dommage...
Les biostimulants inefficaces contre le gel

Neuf produits ont été appliqués dans plusieurs vignobles du Centre-Val de Loire avant des épisodes de gel en avril et mai 2019. Aucun n’a amélioré la protection des bourgeons.
Par Marion Bazireau Le 29 janvier 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les biostimulants inefficaces contre le gel
Plusieurs essais ont été réalisés suite aux gels de 2019 dans plusieurs parcelles et sur différents cépages. - crédit photo : Creative Commons
A

lgonia, Basfoliar, Ecobios, Intracell, Kelpak, Labisinergic, Lallemand, PEL102, Vivaflor… aucun de ces produits biostimulants apparus sur le marché suite aux épisodes de gel de printemps d’avril 2016 et 2017 n’est efficace.

C’est ce que concluent l’IFV pôle Centre- Val de Loire, les chambres d’Agriculture et la SICAVAC à l’issue de leur projet Protecgel. « Ils ont testé une dizaine de produits sur 6 parcelles dans le Cher, le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire. Deux sites ont été choisis par département, avec une parcelle « gélive » et une parcelle plus classique » décrit le service technique d'Interloire.

Les produits ont été appliqués sur les bourgeons au pulvérisateur à dos en 2018 et 2019, à 3 ou 4 reprises selon les préconisations des firmes.

Autant de dégâts que sur le TNT

La douceur du printemps 2018 n’a pas permis aux techniciens de réaliser leurs observations. Ils se sont rattrapés en 2019, plusieurs sites et plusieurs cépages ayant connu des épisodes de gel. « Ce fut le cas à Saint Père, en AOC Coteaux du giennois, le 14 avril où la température est descendue à -2,6°C à 7h. Les différentes applications avaient été réalisées le 13 avril et les observations le 24 avril soit 10 jours après la gelée » relate Techniloire.

11% des bourgeons du témoin non traité (TNT) et 9 à 12% des bourgeons « protégés » ont gelé. Les essais réalisés sur les sites de Chinon où le gel a fortement sévi les 3, 4 avril et 6 mai ont été plus forts n’ont pas non plus mis en évidence d’effet des différents produits testés.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
pg Le 05 février 2021 à 19:09:56
Il serait intéressant que l' IFV se penche sur les procédés visant à améliorer l' eau des traitements. On nous fait miroiter des baisses de concentration de produit de l' ordre de 20 à 30%. Et des investissement de l' ordre de la dizaine de milliers d' €uros... La silice devient à la mode. Elle aurait un effet oxygénant qui stimulerait la vie du sol . Ainsi , une fraction de fertilisants , non disponible pour la vigne , le deviendrait. Avec les tisanes les plus farfelues qui ont des effets pour les uns et pas pour les autres , il y aurait matière à remettre un peu d' ordre. Et , si j' osais ... J' ose ! La biodynamie , vérité ou mensonge ? La seule vérité vraie , c' est que le bio business marche bien. Mais pour ce qui est des preuves scientifiques , on est loin du compte . Alors , Messieurs de l' ITV , on vous aime . Continuez à chercher , encore chercher , pour trouver et prouver . Et que le monde du vin assume plus de financement pour plus de résultats. C'est quand tout va mal qu'il faut plus d' efforts. Ce sont des crises que naissent les progrès. Malheureusement , tous les viticulteurs n' en verrons pas la couleur....
Signaler ce contenu comme inapproprié
CognacXO Le 30 janvier 2021 à 23:29:37
Comme on pouvait s’en douter, les « poudres de perlinpimpim » ne fonctionnent pas ....contre ce à quoi elles sont destinées....Car si ça avait été le cas, ça se serait su très vite....et ces firmes qui distribuent ces produits seraient sur le devant de la scène...Que nenni...Je remercie donc les techniciens qui ont fait les essais car avec leurs résultats, les commerciaux ne pourront plus faire miroiter quoique ce soit concernant ces produits miracle...À bon entendeur...
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé