Accueil / Commerce/Gestion / Records balayés malgré un contexte inédit pour la vente aux enchères des Hospices de Beaune

Bourgogne
Records balayés malgré un contexte inédit pour la vente aux enchères des Hospices de Beaune

660 000 euros pour la pièce de charité : dimanche 13 décembre, la grand-messe des vins de Bourgogne a atteint de nouveaux sommets malgré une organisation bouleversée par le contexte sanitaire.
Par Clément L'Hôte Le 14 décembre 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Records balayés malgré un contexte inédit pour la vente aux enchères des Hospices de Beaune
Malgré une année singulière, les prix se sont envolés lors de la vente aux enchères des Hospices de Beaune. - crédit photo : Clément L'Hôte
U

n parcours du combattant finalement récompensé. Après de nombreuses incertitudes liées à son organisation et un report de dernière minute, la 160e vente aux enchères des Hospices de Beaune a battu de nouveaux record. La pièce de charité, un Morey-Saint-Denis Clos de la Roche grand cru, a été adjugée à 660 000€ à Albéric Bichot pour « un ami chinois qui souhaite rester anonyme ».

 

Chiffre auquel il faut ajouter 120 000€ de dons venant d’autres enchérisseurs. Le total s’élève à 780 000€, qui seront entièrement reversés aux personnels hospitaliers touchés par la Covid et à leurs familles. Le record de 2015 - 480 000€ - est pulvérisé.

Au total neuf cuvées ont atteint un prix historique, dont sept grands crus. Le total des ventes s’élève quant à lui à 13,4 millions d’euros sans frais, pour 560 pièces, dont 474 cuvées en rouge et 156 en blanc. C’est le deuxième meilleur résultat de l’histoire des Hospices, après 2018 (13,9 millions d’euros).

Beaune déserte

Des chiffres hors-normes, à l’image de cette édition. Pour la première fois depuis leur création, les enchères des Hospices ont pris place dans une ville de Beaune désertée. Événement phare de la Bourgogne viticole, les ventes réunissent normalement des milliers de curieux chaque année lors du 3e week-end de novembre. Cette année, le contexte sanitaire en a décidé autrement : festivités, visites et dégustations ont été annulées.

Les résultats sont donc inespérés, notamment pour la régisseuse des hospices Ludivine Griveau, soulagée après une saison riche en rebondissements. « Année inoubliable, décidément, les moments que cette 160e Vente des vins nous permet de vivre sont inouïs et témoignent d’une générosité mondiale incroyable. Je remercie bien sûr mes équipes aux vignes et en cuverie sans qui toute cette réussite ne serait pas possible. Je remercie vivement tous nos acheteurs, merci pour notre Hôpital. Ce soir, je suis juste heureuse, tout simplement », a témoigné la responsable de ce domaine de 60 hectares.


 

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé