LE FIL

Le bouchon poussé trop loin

Vendredi 18 septembre 2020 par Marion Ivaldi

Nouvelle force politique au pouvoir, les écologistes ont initié des débats en s’attaquant à des symboles de la culture populaire française, comme l’arbre de Noël ou le Tour de France. Les petites phrases bien senties ont fusé comme celle du chef de l’Etat qui a déclaré refuser de revenir au « modèle Amish » (au moment où sa ministre de l’écologie signait la pétition « Nous voulons des coquelicots »…).  Dans la filière viticole, nombreux sont tentés de penser que l’association « Alerte aux toxiques » pousse le bouchon trop loin en s’attaquant aux vins HVE. En instrumentalisant systématiquement le choix des vins pour en faire un sujet politique et en n’indiquant pas une lecture scientifique objective des résultats de l’analyse, l’association joue un jeu contestable et surtout est à la limite de la désinformation. A tel point que l’attaque en diffamation pourrait être envisagée.

D’une manière plus générale, cette désinformation est une véritable plaie quand on sait qu’elle peut s’inscrire dans la croyance collective durant des années. Un exemple : les médias reprennent depuis des années que la vigne c’est 20 à 35 % des pesticides pour 3 % de la surface cultivée. Un chiffre trompeur comme le souligne le site Decodagri (un blog du Groupe France Agricole, auquel Vitisphere appartient) dans une enquête réalisée par Alexandre Abellan, journaliste de Vitisphere. A lire d’urgence !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Jean B. Le 20 septembre 2020 à 15:03:03
Le problème c'est que ces individus sont insensibles aux arguments scientifiques.Ils ont raison-point barre ! Il faudrait donc que lafilière s'entoure de spécialistes en communication pour réfuter leurs arguments pas seulement (avec bien sur, mais pas que) avec des objections scientifiques ....Et beaucoup de journalistes sont scientifiquement ignares... Bon courage et ténacité....
joad Le 20 septembre 2020 à 11:10:11
des HVE avec des résidus ....quelle surprise ,l agriculture peux raisonner et c'est largement fait , disparu depuis bien longtemps le lindane HCH , parathion et toutes ces molécules , passer l 'ecotox aujourd' hui c est le parcours du combattant j ai l impression de parfois l'écologie c'est le socialisme sans l électricité pour parodier Lénine , de la a nous transformer en Amish ,...penser a la souffrance animale du cheval qui tire la petite charrette de ces chers amish ...doit on l accepter les nombreuses exodes rurales ont éloignés nos concitoyens des réalités agricoles, a force d'arpenter le bitume et les dalles de bétons ils idéalisent nos campagnes , pensant que la nature est bonne, que tout pousse naturellement comme des pieds de tomates sur des balcons parisiens, que les cultures bio ne sont pas traitées, angélisme coupable , réveillez vous , comment produire du poulet a 1euro le Kg ,du vin a 1.50 la bouteille, pour contenter les consommateurs , et les gouvernements successifs, faire bien vivre une grande distribution vorace qui exploite les producteurs d'un coté et son personnel de l autre si ce n'est que de produire comme des nuls , a qui la faute et l achat responsable il est ou... Les volumes des produits phytosanitaires , nous le savons bien , faut il l 'expliquer l'évolution vers le bio l augmentation des volumes des produits phytosanitaires , il faut 20 a 30 kgs de soufre a l hectare alors que 500g d'un IBS suffit a faire le même résultat pour combattre l oïdium, des produits pondéreux mais moins toxiques .. Ras le bol de ces attaques incessantes ,l agriculture semble l'affaire de tous , chacun a son avis sans la vivre , sans compétence et parfois je rejoins Nietzsche qui disait que ce n'est pas le doute qui rends fou mais les certitudes......
Valmy33 Le 19 septembre 2020 à 09:19:45
Je ne sais jamais si les infos sont manipulées , ou si les journalistes sont incapable d analyse et de compréhension, En verdissant la mention HVE le consommateur pense qu' il n'y a plus de pesticides dans le vin...Faute ou erreur de positionnement Pour bon nombre de consommateurs les Bio ne traitent pas .................erreur trop répandue En passant en bio le poids des produits utilisés sont multipliés , il faut 20 ou 30 kg de soufre par hectare pour être aussi efficace qu'un litre d'un anti oïdium de synthèse ...... Avec les exodes rurales successives au cours des siècles nos dernières génération a force d'arpenter du bitume et des dalles de bétons sont complétements décalés du monde agricole si j osais je dirais Hors sol .... Quand est ce que des propos décalés , ces idées reçues ,ces non sens seront expliquées au grand public
SCEA Château Pillebois Le 18 septembre 2020 à 18:28:41
22 vins analysés tous de honteux vins sur 22 ! 3 cités, tous bordelais ! Lu dans Le Monde, journal tout de même de référence. Nous sommes HV3 depuis plusieurs années, n'utilisons plus de CMR, travaillons le sol, utilisons des produits parfois comme les fameux BIO, et bien sûr pas ce méchant Folpel cité ! Etre HV3 ça aussi un coût outre être une éthique viticole. Procès en diffamation, oui ! Et Le Monde aussi ! PS: A quand un HV4 ? Meilleurs salutations et bonne continuation. Le gérant.
HUBERT Le 18 septembre 2020 à 17:10:00
Vous mixez tout dans votre article: Tour de France, arbre de Noël, vins dits " Haute Valeur Environnementale ". Sur ces derniers, vous devriez savoir que des analyses ont bien été effectuées et que des molécules de pesticides considéréEs comme dangereuses pour la santé, ont bien été retrouvées. Ce n'est pas de la désinformation, c'est la réalité. Et cela est incontestable. Le consommateur a le droit de savoir.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé