LE FIL

Sécurité au travail

La MSA met à jour ses consignes anti coronavirus

Jeudi 23 avril 2020 par Marion Bazireau

Pas plus d'un ouvrier par rang dans les parcelles.
Pas plus d'un ouvrier par rang dans les parcelles. - crédit photo : Château Soutard
Les médecins du travail de la MSA ont précisé les règles à mettre en place par les chefs d’exploitations viticoles pour assurer leur sécurité et celle de leurs salariés.

Dans un document de 6 pages, la MSA détaille aux vignerons les mesures à mettre en œuvre pour éviter la propagation du virus Covid-19, telles que les embauches en horaires décalés pour éviter le croisement des ouvriers, ou la limitation du covoiturage à deux personnes, « installées en croix, une personne devant, l’autre derrière ». Chaque activité doit être repensée. C'est aussi le cas des pauses. Exit les déjeuners conviviaux. « Priorisez le retour à domicile, le repas pris seul à bord de son véhicule, ou le repas pris en extérieur ».

A la vigne, au chai, au caveau

Une réorganisation du travail est de mise, que ce soit pour les travaux dans les vignes, d’embouteillage, ou de vente au caveau.

A la vigne, les salariés ne doivent pas être plusieurs par rangs. Ils doivent aussi travailler côte à côte et non face par face, à plus de 2 mètres de distance. « Et quand l’intervention à plusieurs sur une tâche est indispensable, il faut constituer des binômes qui ne changent pas. » Les vignerons doivent également penser à attribuer nominativement (couleur, numéro...) les outils manuels (sécateurs, lieuses...).

Sur les lignes d’embouteillage, les plages horaires doivent être augmentées pour pouvoir dédoubler les équipes. A l’idéal, il faut mettre en place un temps de 30 minutes pour les changements d’équipe afin d’éviter les croisements.

Durant la vente, pas question pour le client de toucher les produits. « Le service est assuré par un salarié ou un exploitant équipé de gants, les produits sont déposés sur le comptoir par le vendeur, puis dans un second temps pris par le client afin d’assurer une distance minimale de sécurité́ ». Les modes de règlements “sans-contact” sont à privilégier, de même que la préparation à l’avance des commandes, avec prise de rendez-vous pour le retrait, ceci afin d’échelonner le passage des clients.



RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé