LE FIL

OCM Vin

FranceAgriMer muscle deux aides pour compenser les plaies

Jeudi 20 février 2020 par Bertrand Collard
Article mis à jour le 06/03/2020 17:09:35

Les démarches se font en ligne, sur le portail dédié.
Les démarches se font en ligne, sur le portail dédié. - crédit photo : FranceAgriMer
En réaction aux difficultés qui s’accumulent pour la filière, l’établissement national pour les produits de l’agriculture et de la mer vient de relever les taux d’aide à l’investissement et à la promotion dans les pays tiers. Le taux d’avance pour ces deux mesures augmente également.

Par ces temps difficiles, « nous avons souhaité mobiliser au mieux les aides européennes », explique Didier Josso délégué à la filière vin de FranceAgriMer. Comment ? En augmentant les aides à l’investissement et à la promotion dans les pays tiers. Le 19 février, le conseil des vins de FranceAgriMer a décidé de relever de 30 à 35 % le taux de base d’aide à l’investissement. Pour les jeunes agriculteurs qui bénéficient de 5 % supplémentaires, l’aide passe donc à 40 % du montant de leur projet. Les intéressés ont jusqu’au 6 mars à 12 heures pour déposer leur demande, la date de clôture de l’appel à projets initialement fixée au 12 février ayant été reportée.

Quant au taux d’aide à la promotion dans les pays tiers, il passe de 50 à 60 %. Contrairement à l’aide à l’investissement, l’appel à projet pour cette mesure est clos depuis longtemps. Malgré cela, tous les demandeurs bénéficieront du nouveau taux. La France a également obtenu de la Commission Européenne la suppression de la règle dite 3 + 2 qui interdisait de subventionner un même programme plus de cinq ans. Désormais, il n’y a plus de limite de durée. Et la Commission a promis d’assouplir les règles, jusqu’ici très strictes, relatives aux modifications qu’il est possible d’apporter à un programme de promotion après son acceptation. « Les gens nous ont dit : il faut qu’on modifie nos programmes aux USA, avec la taxe. Et en Chine, on ne peut plus y aller avec le coronavirus », explique Didier Josso.

"On redonne de la souplesse"

En raison de ces tuiles, les entreprises ne peuvent ou ne veulent plus réaliser les opérations prévues. « On redonne de la souplesse à la mesure promotion dans les pays tiers. C’était fortement demandé par les professionnels », ajoute Didier Josso. Les nouvelles règles devraient être connues mi-mars.

Dernier changement : le taux d’avance pour ces deux programmes passe de 50 à 60%.

L'impact de la taxe Trump se confirme

Sur l'ensemble de l'année 2019, les exportations de vins français vers les Etats-Unis ont progressé de 5% en volume et en valeur. Si l'on s'en tient à ce chiffre, la taxe de 25 % semble avoir eu peu d'effet sur le commerce transatlantique. Erreur ! Les données relatives au dernier trimestre 2019 sont sans équivoque. Selon FranceAgriMer, les exportations nationales de vins tranquilles en bouteille de moins de 14 % vol. ont reculé de 11 % en volume et de 16 % en valeur par rapport au dernier trimestre 2018.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé