LE FIL

Salon

Le Sival opère sa mue

Mercredi 06 novembre 2019 par Vincent Gobert

Sival
Sival - crédit photo : Sival
Plus grand, plus international et en diversification, le salon des techniques de productions végétales se tiendra les 14, 15 et 16 janvier prochain à Angers.

« Nous sommes en développement depuis des années et il devenait impossible d’accepter toutes les demandes ». Anne Boussion, directrice des salons pour Destination Angers introduit ainsi l’un des changements les plus importants pour la prochaine édition du Sival qui se tiendra à Angers du 14 au 16 janvier prochain. « Le parc des expositions s’agrandit d’un hall et nous aurons 4 000 m2 bruts supplémentaires » détaille-t-elle encore. Avec les 2 400 m2 gagnés lors de la dernière édition, la surface brute pour 2020 atteint 36 000 m2. En conséquence, le nombre d’exposants sera plus important, passant de 654 à plus de 700. « C’est signe d’une confiance envers la marque Sival » conclue Anne Boussion. « L’augmentation de surface profitera à tout le monde, filière vigne comprise, car notre ADN c’est l’équilibre entre toutes les filières. Même si on est leader en fruits et légumes et horticulture, 35 à 40 % de l’offre du salon concerne la viticulture ».

Développement international

En conférence de presse ce mardi 05 novembre à Paris, l’organisation du Sival annonce avoir spécifiquement travaillé son développement vis-à-vis des exposants étrangers (15 % des exposants en 2019) et du visitorat international (45 nationalités en 2019). « Nous travaillons le développement de délégations étrangères avec un focus sur « les top acheteurs », à gros potentiel, et qui viennent de loin » confie Morgane Saglio, chef de projets de Destination Angers. Il s’agit spécifiquement du Mexique, du Chili, des Emirats, de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite ainsi que la Russie et le Kazakhstan pour l’arboriculture. Il s’agit de représentants de grosses coopératives, de production de PAM, de fruits et légumes. En complément, le Sival est aussi désormais partenaire du salon italien Macfrut. L’organisation transalpine viendra à Angers avec une délégation. En outre, des ateliers sont prévus sur l’export et les opportunités de marché en partenariat avec Business France à destination des exposants. Enfin la deuxième édition de Fruit 2050 aura lieu pendant le salon. Ce congrès abordera le  sujet du changement climatique vis-à-vis des production végétales dont la vigne.

Répondre aux demandes

« Cette spécialisation sur des pays et des filières spécifiques est une voie de développement pour nous » confie Bruno Dupont, Président du Sival. Que ce soit sur l’asperge, la pomme ou la vigne : « la Chine est par exemple un acteur incontournable. Les investissements chinois sont très axés vigne. On veut se développer avec l’activité viticole en s’appuyant sur la vallée de la Loire. Il y a une demande pour des évènements spécialisés. On y réfléchit. Le monde bouge et les salons devront bouger aussi ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé