LE FIL

Fongicides

Phyteurop présente ses nouveautés pour la campagne 2020

Mardi 17 septembre 2019 par Christelle Stef
Article mis à jour le 11/03/2020 17:20:20

Phyteurop a fait visiter ses essais cet été à ses clients. L'occasion pour eux de découvrir les nouveautés pour la campagne 2020
Phyteurop a fait visiter ses essais cet été à ses clients. L'occasion pour eux de découvrir les nouveautés pour la campagne 2020 - crédit photo : Phyteurop
Phyteurop propose pour la campagne 2020 un nouvel antioïdium à base de soufre liquide qui s’utilise à dose réduite. La firme attend également l’homologation d’un phosphonate pour lutter contre le mildiou.

Cet été, la société Phyteurop a convié une centaine de ses clients sur sa plateforme expérimentale de Villevieille dans le Gard. L’occasion de leur présenter ses nouveautés pour la campagne 2020. La firme proposera ainsi un nouveau soufre dont elle vient d’obtenir l’homologation. Il s’agit d’une formulation liquide qui contient 800 g/l de soufre. « Sa fabrication dans notre usine de Montreuil-Bellay (Maine et Loire) fait l’objet d’une technologie spécifique. Nous avons amélioré la micronisation. Les particules sont fines (2,2 microns) et régulières », détaille Jérôme Rouveure chez Phyteurop.

Très bonne résistance au lessivage

Ce travail sur la micronisation associé au choix de co-formulants spécifiques permet d’obtenir une très bonne couverture du feuillage et une bonne résistance au lessivage, jusqu’à 60 mm selon la firme. Cela permet de réduire les doses de soufre tout en conservant une bonne efficacité. Phyteurop va donc recommander son produit entre 4 et 7,5 l/ha. Conditionné en bidon de 10 l, il est simple d’emploi. Il sera vendu sous les marques Lucifere et Satellite XF. Il est amené à remplacer le produit Actiol dont Phyteurop devrait cesser la commercialisation.

Un phosphonate en attente d'AMM

Phyteurop attend également pour la fin de l’année l’homologation d’un  produit de biocontrôle à base de phosphonate pour lutter contre le mildiou. Sa particularité par rapport aux autres produits déjà présents sur le marché ? « On est sur un grammage plus faible puisqu’il contiendra 597 g/l d’acide phosphoreux pour une efficacité similaire aux deux références du marché.  Sa formulation issue de la chimie du végétale permet une meilleure résistance au lessivage et une meilleure tenue sur le végétal », assure Florent Ehry, chef marché vigne. Phyteurop va recommander ce produit en encadrement de floraison à la dose de  2 l/ha en association avec un produit conventionnel ou à 3 l/ha en association avec du cuivre. « On va commercialiser des packs associant ce nouveau phosphonate à notre produit Sarman F et à notre nouveau cuivre Airone SC (une association d’hydroxyde de cuivre et d’oxychlorure )», précise Florent Ehry.

u

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé