LE FIL

Corse

Les vignes de Patrimonio disent stop au glyphosate

Vendredi 21 juin 2019 par Juliette Cassagnes

La vallée de la Conca d'Oru (vignoble de Patrimonio et golfe de St Florent), en Haute-Corse, a été labellisé « Grand site de France » en 2017.
La vallée de la Conca d'Oru (vignoble de Patrimonio et golfe de St Florent), en Haute-Corse, a été labellisé « Grand site de France » en 2017. - crédit photo : Site Réseau des grands sites de France
L’ODG de l'appellation de Haute-Corse a récemment pris la décision de supprimer totalement l’utilisation des herbicides dans ses vignes. La mesure devrait être en vigueur en 2021.

« Travailler proprement ne me semble pas être une révolution » indique Mathieu Marcisi, jeune président de l'appellation, à propos de la mesure récemment actée d'interdire à tous les producteurs de l'appellation l'emploi de désherbants chimiques dans les vignes.

Cette dernière a été votée « à l'unanimité » lors de la dernière assemblée générale de l'Organisme de Défense et de Gestion (ODG), en février 2019. Dès qu'elle entrera en vigueur, 100 % des sols viticoles devront être enherbés ou désherbés mécaniquement. Y compris sous le rang et sur vignes en fortes pentes. Cela concernera autant les vignes « en place » que les jeunes plantations, qui devront être travaillés manuellement autour des pieds.

"Une meilleure résistance à la sécheresse"

« Sur les quarante domaines, beaucoup n'en utilisaient plus depuis plusieurs années, justifie le responsable professionnel. Seuls sept, dont les plus gros domaines, y avaient encore recours. Mais à force de discussions, d'échanges, ils ont fini par être convaincus de l'intérêt technique et commercial d'interdire le glyphosate », poursuit-il.

L'année 2017 a particulièrement aidé : « cela a été une année très sèche, mais les vignes dont le sol était travaillé n'en ont pas souffert et aucune perte de rendements n'a été observée, à l'inverse de celles désherbées chimiquement ». Un phénomène permis selon lui par la profondeur d'enracinement des vignes, elle-même favorisée par le travail du sol. C'est aussi cette même année que le vignoble a été classé « Grand site de France », autre paramètre qui a poussé à prendre cette décision.

Opérationnel en 2021

La mesure ne sera réellement obligatoire qu'à partir du moment où elle sera introduite dans le cahier des charges de l'appellation, « donc probablement pas avant 2021 ». Ce qui ne les empêche pas de vouloir la mettre en application dès maintenant : « Cette mesure permet d'envoyer un message aux nouveaux qui s'installent dans le vignoble, qu'ils doivent rentrer dans cette philosophie dès le début. Et pour les autres, cela permet d'acter la décision dans leur esprit et de leur laisser le temps d'être prêts ».

Pour les accompagner sur le plan technique, des formations à l'agroécologie sont prévues à partir d'octobre 2019. Une aide régionale propose par ailleurs une prise en charge à 80 % du coût d'achat de matériels de travail du sol.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé