LE FIL

Election

Jean-Marie Fabre élu président des Vignerons indépendants

Vendredi 26 avril 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Jean-Marie Fabre lors de son élection à l'unanimité en tant que président des Vignerons indépendants.
Jean-Marie Fabre lors de son élection à l'unanimité en tant que président des Vignerons indépendants. - crédit photo : DR
Le 24 avril, le vigneron audois Jean-Marie Fabre a été élu président des Vignerons indépendants de France. Il succède à Thomas Montagne.

Séquence émotion sur Facebook ce 24 avril. La fille de Jean-Marie Fabre poste sur le compte du domaine La Rochelierre de Jean-Marie Fabre : « j’ai toujours connu mon papa président des vignerons indépendants de l’Aude, toute l’Aude lui faisait confiance, Aujourd’hui, c’est toute la France qui lui fait confiance en lui donnant le rôle de président national des vignerons indépendants !!! » Président des Vignerons indépendants de l’Aude depuis 11 ans, Jean-Marie Fabre succède à Thomas Montagne, décoré de l’ordre du mérite agricole par Christiane Lambert, présidente de la FNSEA à l'occasion de sa fin de mandat. La sucession entre les deux hommes était préparée depuis plus d'un an.

Faire croître les valeurs des VI

« Mon objectif principal est de maintenir les actions de mes prédécesseurs tant sur le plan économique et de communication que sur le plan politique. Ces deux axes constitueront l’action principale de mon mandat » commente Jean-Marie Fabre. Il s’agit de faire valoir la spécificité du logo et la force de la marque des Vignerons indépendants. « Un sondage Opinion Way montre que notre marque est numéro 1 en matière de confiance dans l’acte d’achat du vin. Je compte continuer de faire croître les valeurs de l’artisan du vin que sont les vignerons indépendants ». Le président compte également accentuer l’action politique de l’organisation. « Il est important, dans le cadre de la défense et des orientation structurelles de la viticulture que les Vignerons indépendants soient à la hauteur du poids qui est le leur. Ils représentent 55 % de la production française. Leur voix doit compter autant que les autres. Avec la coopération, nous souhaitons définir les grands enjeux de la politique viticole de ce pays ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé