LE FIL

Salons internationaux

Vinovision Paris et Vinisud se donnent déjà rendez-vous en 2020

Jeudi 18 octobre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Entrée de Vinovision en 2017 au Parc des Expositions de la porte de Versailles à Paris. En 2019, Vinisud y sera aussi.Entrée de Vinovision en 2017 au Parc des Expositions de la porte de Versailles à Paris. En 2019, Vinisud y sera aussi. - crédit photo : DR
Réunis sous la bannière Wine Paris, les deux salons valident un second rendez-vous en 2020. Pour ceux qui comptaient sur Vinisud à Montpellier cette année-là, un nouveau salon régional est réfléchi.

En 2019 aura lieu, pour la première fois, Wine Paris qui réunit Vinovision Paris (salon dédié aux vins septentrionaux) et Vinisud. Alors que ce coup d’essai n’a pas encore eu lieu, Comexposium, organisateur des deux salons, annonce que les conseils d’administration des deux salons sont tombés d’accord pour renouveler l’expérience en 2020. Vinovision Paris et Vinisud se tiendront donc à nouveau à Paris sous la marque ombrelle Wine Paris. « Nos deux salons respectifs ont mis de côté leurs velléités régionales pour prioriser la ville de Paris en 2019 et pur les années à venir. Tous les opérateurs de la filière viticole sont unis derrière ce projet et défendent un intérêt commun de réussite » déclare, dans un communiqué, Pierre Clément, président de l’association des vins septentrionaux qui pilote Vinovision Paris.

A LIRE AUSSI

La fin de Vinisud à Montpellier ?
La fake news de l'édition 2018
Languedoc-Roussillon
Lancement d’un salon des AOC

1300 entreprises ont signé Wine Paris

« Pour Vinisud, nous avons pris cette décision lors du conseil d’administration du 15 octobre qui réunissaient toutes les interprofessions impliquées dans Vinisud (Oc, CIVL, Côte du Rhône, Sud-Ouest, Provence, Roussillon…) et les organisations professionnelles (Pays d’Oc, la Fédération Sud des AOC…) » précise Fabrice Rieu, président de Vinisud. C’est l’engouement des exposants pour Wine Paris 2019 qui a conduit les interprofessions des deux conseils d’administration à valider un Wine Paris 2020. A date, 1300 exposants ont signé. Et les intentions de participation portent le nombre d’exposants à 1600 (alors que l’objectif d’atteindre les 2000 exposants est toujours de mise). 500 entreprises ont manifesté leur intention de signer pour Vinovision (contre 350 présentes en 2018) ; 1100 exposants pour Vinisud (contre 1420 exposants en 2018). « Nous constatons surtout une érosion de la participation des petits exposants du Languedoc-Roussillon. Les exposants de l’IGP Pays d’Oc sont en nombre stable, le Sud-Ouest, la Corse et la Provence sont en progression » constate Fabrice Rieu.

Vers la création d'un Vinisud de proximité

Vinisud 2020 n’aura donc pas lieu à Montpellier. L’option laissée ouverte, il y a encore quelques mois, n’est plus. Dans ces conditions que proposer aux vignerons du Sud qui ne font pas le déplacement à Paris ? Par ailleurs, comment maintenir le FIA (Forum d’affaires international) organisé par Ad’Occ qui se tenait durant Vinisud avec l’appui financier de la région Occitanie ? Suite à une rencontre le 12 octobre,  « la région Occitanie missionne Comexposium pour réfléchir à l’organisation d’un salon régional qui se tiendrait entre la mi-février et la mi-avril 2020 à Montpellier » indique Fabrice Rieu. Comexposium tiendrait ainsi, en partie, sa promesse de revenir à Montpellier en 2020. Les dates proposées permettraient soit d’organiser l’évènement dans la continuité de Wine Paris pour permettre aux acheteurs qui le souhaitent de se rendre à Montpellier. « La mi-avril est la période limite après laquelle les achats professionnels sont terminés » explicite Fabrice Rieu.

Une enquête auprès de tous les producteurs d’Occitanie va être lancée pour détailler leurs attentes en termes de cible de commercialisation. Celle-ci servira de base à la réflexion pour ce salon régional. Plusieurs formules sont sur la table. « Ce Vinisud de proximité pourrait être ouvert une partie du temps au grand public. Il pourrait également associer la gastronomie » commente Fabrice Rieu. Ce Vinisud régional viserait les circuits traditionnels CHR. Et le FIA permettrait aux entreprises exposantes de travailler l’export.

Si ce Vinisud de proximité se concrétise, il faudra aussi sans doute voir comment le salon des AOP du Languedoc-Roussillon qui tiendra sa première édition la veille de Millésime Bio à Montpellier, s'intègre dans ce projet...

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé