Accueil / Gens du vin / Le CRAV est-il une association de malfaiteurs comme les autres ?
Le CRAV est-il une association de malfaiteurs comme les autres ?
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Sondage
Le CRAV est-il une association de malfaiteurs comme les autres ?

Coup de théâtre, l’interpellation de sept viticulteurs languedociens a conduit à la mise en examen de six vignerons pour association de malfaiteurs. Affiliées au Comité Régional d’Action Viticole, les dégradations qui embrasent depuis deux ans le vignoble languedocien ont été patiemment examinées par les services de police, aboutissant à ce rebondissement. En attendant la suite judiciaire de cette affaire, donnez votre ressenti sur ce nouvel épisode dans l’histoire du Midi rouge.
Par Alexandre Abellan Le 24 janvier 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le CRAV est-il une association de malfaiteurs comme les autres ?
Sont concernées dans ce dossier les méfaits commis en 2016 à la coopérative Vinadeis à Béziers (photo) et chez le négociant Biron à Sète. Ainsi que la tentative d’expédition punitive à Bordeaux au printemps 2017. - crédit photo : Archives Vinadeis
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (4)
minerve Le 30 janvier 2018 à 18:20:39
dans le passé sans le CAV on aurait rien eu de l’Europe et de l'état souvenez vous Montredon , Sète , Béziers etc tout les combats de vignerons certain aujourd'hui décédé aujourd'hui les syndicats ont baissé les bras les vignerons arrêté on commis le devoir de vouloir défendre leur métier je suis fier d'avoir fait parti du CAV VIVE LE CAV
Signaler ce contenu comme inapproprié
GONET Le 30 janvier 2018 à 15:17:51
Personne en France ne peut se faire justice. laisser faire le CRAV c'est la porte ouverte à l'anarchie.
Signaler ce contenu comme inapproprié
123Voltaire Le 27 janvier 2018 à 16:28:17
Ne peut-on pas parler de lanceurs d'alertes ? Les institutions ont toujours à faire la sourde oreille avant que cela s'envenime, il faut donc bien faire le "sale" boulot à leur place pour ne pas laisser prospérer les fraudeurs...
Signaler ce contenu comme inapproprié
Robert G Le 24 janvier 2018 à 15:46:26
ils ne sont pas sympathiques ces CRAVistes, mais ce n'est ni ETA, ni la mafia corse, ni le banditisme marseillais... si le gouvernement s'était mobilisé tout de suite auprès de la base viticole, on aurait pu éviter d'en arriver là, une fois de plus: le réflexe du midi rouge est ancien, comme l'absence d'écoute et de resepct en face
Signaler ce contenu comme inapproprié
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé