Accueil / Viticulture / Plusieurs associations vont déposer un recours contre le nouvel arrêté phytos

C'est reparti
Plusieurs associations vont déposer un recours contre le nouvel arrêté phytos

Plusieurs organisations dont Générations Futures vont déposer un recours juridique contre le nouvel arrêté phytos.
Par Christelle Stef Le 03 novembre 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Plusieurs associations vont déposer un recours contre le nouvel arrêté phytos
Selon Générations Futures, le nouvel arrêté phyto est en régression par rapport à celui de 2006 - crédit photo : Christelle Stef
G

énérations Futures multiplie les combats. Avec d'autres associations *, elle va déposer un recours juridique en Conseil d’Etat contre le nouvel arrêté du 4 mai 2017 qui encadre l’utilisation des produits phytosanitaires. « C’est un arrêté en régression par rapport à celui de 2006.», justifie Nadine Lauverjat, coordinatrice de Générations Futures.

Trois points inacceptables

Trois points hérissent particulièrement l’association. Le nouveau texte offre la possibilité de réduire les délais de rentrée à 6 h (ou 8 h en milieu fermé) si l’opérateur porte un équipement de protection individuel (EPI) adapté. « Ce n’est pas acceptable. Les EPI sont difficiles à porter pour les salariés et n’ont pas fait preuve de leur efficacité », insiste Nadine Lauverjat. L’association dénonce également le fait que les fossés ne sont plus pris en compte dans le cadre du respect des ZNT (zones non traitée) en bordure des points d’eau. Enfin, elle déplore qu’il n’y ait rien de nouveau concernant la protection des riverains.

Les ONG présenteront leur démarche à la presse  le mardi 7 novembre en présence de leurs avocats : Maître Eva Joly et Maître François Lafforgue .

* Les autres organisations portant ou soutenant le recours sont Solidaires, le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, Eaux et Rivières de Bretagne

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (3)
titi Le 08 novembre 2017 à 18:26:44
je commence a en avoir assez de ses empêcheurs de tourner en rond la plupart d entre eux ne connaissent rien au travail du viticulteur pour la plupart d entre eux se sont des bobos qui ne travail pas mais qui emmerdes ceux qui bossent et qui font de la richesse pour la France l environnement c les exploitants agricoles qui le font et l entretiennent faut pas qu ils oublient que les terres et les vignes nous appartiennent donc c gens là ont pas à s occuper des produits phytos a force de nous emmerdé cela va mal finir et celui qui veut faire du bio qu il le fasse mais qui ne nous l impose pas et je serais curieux de voir le revenu e bio vu l etat de leurs vignes pour se sont des friches
Signaler ce contenu comme inapproprié
Fab Le 08 novembre 2017 à 15:19:40
Viti-Bio : on en parle de l'impact agronomique du cuivre et du soufre ? et on compare les couts carbone tant qu'à faire...
Signaler ce contenu comme inapproprié
DEDEGE Le 08 novembre 2017 à 07:41:51
Jusqu'à quand , vont-ils nous empoisonner? Nous sommes viti bio depuis 10 ans
Signaler ce contenu comme inapproprié

vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé